Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2020 1 14 /09 /septembre /2020 22:17

En  septembre le Maire décide de pérenniser l'avenue Maréchal Juin et le carrefour de l'avenue de Chabeuil et de supprimer l'av de la Marne et de Verdun.

C'est déjà ca par contre pour une bonne efficacité il est souhaitable que l'avenue Maréchal Juin soit prolongée et poursuivie sur le boulevard Santy et Tezier pour permettre un accès vélo à Lautagne et complété  celle des boulevard . la simplification du passage de vélo avene de Chabeuil est une bonne choseet sera utilisée quand une piste cyclable sera réalisée ou des emprises existent au nord de  l'avenue de Chabeuil jusqu'à la Bayot. Pour faciliter le passage des vélos, la même simplification devrait etre réalisée aux passages du carrefour le long de la rocade  ainsi qu'à tous les autres carrefours dont les caractéristiques ont été donné avant la réalisation de la LACRA et qui ne sont plus justifiées aujourd'hui!

Pour l'avenue de la Marne la fréquentation aurait pu etre bien meilleur si la continuité piétons vélo avait été réalisée d'une part vers le centre ville sur l'avenue Herriot et d'autre part vers Valence le Haut, les Couleurs et Rovaltain attendu par beaucoup.

Pistes cyclables temporaires de Valence

Valence réalise 4 aménagements de pistes cyclables temporaires pour soulager les transports en commune et eviter l'autosolisme que les voitures prennent toutes la chaussée

Avenue Maréchal Juin

L'arrivée de la piste  au carrefour de l'avenue de la Libération

 

 

 

 

 

 

les bandes blanches ont été masquées

 

 

 

 

 

 

au carrefour du chemin des Beaumes, l'ilot dangereux dont les cyclistes demandaient la suppression a été supprimé.

 

 

 

 

 

Chemin du Colombier l'ilot de tourne à gauche qui interrompait la bande cyclable a été supprimé. Il y a si peu de voitures qui tournent la que l’effet est marginal

Chemin de Laprat les cyclistes qui vont vers l'hopital n'ont pas a traverser deux fois l'avenue.

La réduction des voies de circulation conduit à réduir la vitesse des voitures.

Pour rentrer à l’hôpital  le bateau du passage piétons est un peu étroit mais permet de rentrer facilement si on a oublié de rentrer 100m avant. Par contre pour continuer il faut prendre le giratoire dans le sens habituel.

Une bonne très chose cette liaison sécurisée pour monter à l’hôpital et dans les nombreux établissement de ce secteur sans avoir a traverser 2 fois l'avenue du Maréchale Juin.   Une piste cyclable à conserver et prolonger sans trop de difficultés.

Bd Gustave André avenue de Verdun

L'accès à la piste cyclable à partir du giratoire de la rue Barnave. Elle longe du cimetière.

 

 

 

 

 

 

Avant la descente  elle traverse le boulevard Gustave André

 

 

 

 

 

La traversée du bd Gustave André est judicieusement située a proximité de l'entrée du cimetière et d’un passage existant permettant de rejoindre le quartier de la Chambrière.

Dans la descente les voitures utilisent l'ancienne voie bus.

 

 

 

 

 

 

La largeur de l'avenue Verdun est réduite sur 300m.  Un sens unique est mis en place  avec le retour par la rue Foch.

 

Il y a déjà des cyclistes et la voie est bien protègée par des balises K5c

 

 

 

 

 

La simplification des mouvements au carrefour rue Narvik et Sully permettra peut être de mieux raccorder la nouvelle piste cyclable réalisée rue de Narvik

 

 

 

 

 

Dans l'autre sens la réduction de la chaussée facilitera les traversés des piétons dans ce carrefours ou ils sont nombreux.

Cette piste cyclable est un premier pas pour réaliser une liaison indispensable avec Valence le haut , au parking relais de Valence 2 et de poursuivre vers Les Couleures, Saint Marcel et Rovaltain

Elle devrait également être prolongée vers l'avenue Président Herriot avec un cheminement piéton plus confortable

 

 

 Avenue de la Marne

Elle part du giratoire de l’Hôtel des Impôts ou un bateau lui permet de monter sur le trottoir.

 

 

 

 

 

Elle redescend la ou à l'origine la tiste cyclable y montait

Une voie est utilisée par la piste cyclable jusqu'au passage de l'Argonne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du passage de l’Argonne à l'avenue de Verdun un sens unique est mis en place jusqu'à l'avenue de Verdun. L’avenue Sadi Carnot permet déjà de continuer vers le nord

 

 

Passage de la Dragonne c’est là qu'on attends toujours un cheminement piétons vélo entre l'avenue Georges Clemenceau ou beaucoup d'équipements sont rassemblés et le centre ville. Beaucoup de passage à pied et a vélo dans des conditions indignes! C'est plus facile de planter un arbre que d'élargir le bateau pour que  les piétons et vélos  se croisent facilement

 

 

 

 

 

 

arrivé avenue de Verdun

 

 

 

 

 

 

Carrefour boul Churchill avenue de Chabeuil

Pour ce carrefour un aménagement tout simple est réalisé pour permettre aux cyclistes de traverser le carrefour avec le feu vert alors qu'il fallait le passer en 4 temps de vert dans l'aménagement ancien, ce qui était très dissuasif.

Cette demande des cyclistes et de REVV était très ancienne

Espérons que cette solution soit définitive et que tous les carrefours du boulevard seront traité de la même façon.

 

Espérons que pour faciliter le passage des vélos, cela soit conservé et prolongé, aussi bien pour l'avenue de Chabeuil que le long du boulevard . Avec la LACRA. Aujourd'hui, les bretelles d'entrée et de sortie des carrefours n'ont plus de raison d’être et la vitesse des véhicules devrait être respectée.

 

 

 

La piste cyclable le long du boulevard pourrait aussi être entretenue

 

 

 

 

 

et protégée au sud

Partager cet article

25 juin 2020 4 25 /06 /juin /2020 16:17

Lettre a Elisabeth Borne

Ministre Ministre de la transition écologique et solidaire

 

Albert Cessieux

10 place Aristide Briand

26000 Valence

albert.cessieux@orange.fr

Tel 06 82 48 97 46

Madame Elisabeth BORNE

Ministre de la transition écologique et solidaire

246, boulevard Saint-Germain
75007 Paris

 

Valence le 24 juin 2020

Objet Echangeur de Montélier à Valence

 

Madame la Ministre,

 

L’échangeur de Montélier a fait l’objet d’une enquête publique en fin d’année dernière. Le rapport du commissaire enquêteur remis le 20 février 2020 a conclu à un avis favorable malgré le nombre très important d’avis négatifs émis par le public. Dans les jours qui viennent, le Préfet de la Drôme risque de décider de l’engagement des travaux.

Cette issue n’est pas étonnante. Elle s’inscrit dans les objectifs du projet, tels qu’ils ont été présentés par le maître d’ouvrage sur la base de données techniques et formelles pléthoriques. Elle laisse de côté les   importantes contradictions soulevées par la Mission régionale d’autorité environnementale (MRAE). Cet ouvrage aura des conséquences prévisibles sur l’urbanisation dans la plaine de Valence et par conséquent sur la consommation d’espaces agricoles et naturels déjà très préoccupants. De même, l’usage des modes alternatifs à la voiture particulière tels que le vélo et les transports en commun, voire la marche à pied n’a pas été étudié.

La décision que va prendre le Préfet de la Drôme va donc à l’encontre des orientations générales émises avec constance par le gouvernement auquel vous appartenez.  Loin de prévenir les crises environnementales, climatiques et sanitaires auxquelles nous sommes confrontées, elle contribue à leur aggravation. Au contraire, les déclarations de l’Etat sur la nécessité de diminuer le trafic motorisé pour la réduction indispensable des GES, incitent à utiliser d’autres moyens de déplacement (TC, modes actifs).

Plus localement, la plaine de Valence est marquée par un accroissement continu des déplacements mobilités domicile travail, qui voit les fonctions résidentielles se développer en plaine, pendant que les fonctions productives se développent dans les zones urbanisées.  Alors qu’il faudrait rapprocher domicile et travail, en revoyant totalement la façon de concevoir les villes, c’est l’inverse qui se produit. Des activités continuent à se créer dans le quartier de la Zone Franche et alentours, alors que les logements s’en éloignent le long des routes de Montélier, d’Alixan, de Chabeuil et de Montmeyran. Toutes ces routes supportent des trafics automobiles très importants. Les cheminements piétons, quand ils existent, sont discontinus et en mauvais état. Alors que les centres de St Marcel, d’Alixan, de Montélier, de Chabeuil sont à moins de 7 km de la Zone Franche, aucune piste cyclable continue en site propre n’a été réalisée. Aujourd’hui il n’est pas possible de se déplacer d’un secteur à l’autre et d’aller en ville à pied et à vélo.  Pour se déplacer les habitants sont obligés de prendre leur voiture. Aujourd’hui, 50% des déplacements font moins de 5 km et les Enquêtes Ménages Déplacement montrent que seuls 2 à 3% se font à vélo. Il est vérifié que beaucoup le feraient à vélo si des pistes cyclables continues et sécurisées existaient. Pour les transports en commun il n’y a pas de liaison directe entre Montélier, la zone franche et la ville de Valence.

Depuis le 20 février dernier, date de remise des conclusions du commissaire enquêteur, les événements nous interpellent encore plus sur la nécessité de revoir le mode de fonctionnement de nos agglomérations et d’intégrer de nouvelles priorités dans les processus de décision. Cet échangeur conduit à une importante augmentation du trafic motorisé et de l’urbanisation de la plaine de Valence sans remédier aux difficultés quotidiennes des habitants.

Nous n’ignorons pas que la relance de l’emploi est un des arguments déterminants de la décision que va prendre le Préfet. Commençons par donner du travail à nos entreprises pour réaliser des pistes cyclables et des cheminements piétons confortables et agréables, cela permettra de réduire le trafic automobile dans ces quartiers en laissant plus de place à ceux qui viennent de plus loin. Compte tenu de cette nouvelle situation, l’Etat a la possibilité d’émettre un signe fort aux collectivités et habitants sur la nécessité d’apporter d’autres solutions en ne donnant pas suite à ce projet. Beaucoup attendent cela. Il restera beaucoup de travail à confier à nos entreprises pour réaliser des aménagements permettant de se déplacer à pied et à vélo tout en préservant notre environnement.

Je vous remercie de la haute attention avec laquelle vous pourrez considérer la présente et de la réponse que vous pourrez y apporter. Je vous prie de croire, Madame le Ministre, en l’expression ma plus haute considération

 

Albert Cessieux

 

 

 

Monsieur Hugues MOUTHOU

Préfet de la Drôme,Préfecture,

3 Boulevard Vauban, 26000 Valence

 

Valence le 24 juin 2020

 

Objet Echangeur de Montélier à Valence

 

Monsieur le Préfet,

Dans les jours qui viennent, vous allez être amené à décider de l’engagement ou non des travaux de l’échangeur dit de Montélier.  Face aux risques de décalage entre les objectifs affichés par l’Etat et les décisions prises au niveau local, vous trouverez ci-joint le courrier que j’adresse aujourd’hui à Mme Elisabeth BORNE, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire.

Je vous remercie de l’attention avec laquelle vous pourrez considérer la présente et reste à votre disposition pour tout complément d’informations. Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’expression ma meilleure considération

 

Albert Cessieux

cout du projet 6M€ : Etat 2M€, Déparetment 2M€, Ville 2M€ une négociation a conduit à la prise en charge de ces 2M€ par le Département!

 

Non à l’échangeur de Montélier : pourquoi?

 

L’enquête publique de cet échangeur a eu lieu du  17 décembre au 24 janvier .

Encore des routes pour augmenter le trafic automobile alors que rien n’est fait pour pourvoir venir en ville à pied et à vélo.

Vous avez peu être  réagit dans le cadre de cette enquête publique. Le dossier pouvait être consulté sur le site.que j’ai fait pour faire cette avis.

http://www.drome.gouv.fr/valence-conseil-departemental- creation-de-l-a6952.html

Le rapport du commissaire enquêteur remis le 20 février 2020 a conclu à un avis favorable malgré le nombre très important d’avis négatifs émis par le public.

Compte tenu des circonstance, l'Etat   a la possibilité de ne pas donner suite à ce projet. Si vous pensez que la voiture a encore  toute sa place dans le fonctionnement de nos villes et agglomérations mais qu’augmenter cette place n’est pas raisonnable mais qu'il  est urgent de donner la possibilité de se déplacer a pied et a vélo dans et vers les villes . C’est le moment de le manifester.

Mon avis déposé dans cette enquête.

La communication officielle de la Ville  dit que cet échangeur va servir à:

  • désengorger l'avenue de Chabeuil d'une partie du trafic, peut-être quelques jours mais très vite les 2 seront saturés. Ces voies nouvelles vont inciter les déplacements en voiture
  • permettre une desserte directe de la Zone Franche Urbaine. Les activités sont situées principalement  autour de l’avenue de Chabeuil. Cet échangeur situé bien au nord. Des accès plus direct au cœur de la Zone Franche mais ne permet pas de développer les accès à pied et à vélo des habitants de ces quartiers par absence d’itinéraire en site propre
  • éviter le passage par les zones résidentielles pour la desserte des zones d'activités par les camions. Le chemin du Loup est bien coupé mais le trafic est reporté sur la rue E. Chabrier et se retrouvera dans les quartiers résidentiels, donc pas grand choses ne sera changé. On dirait que ce n’est qu’un alibi.   La suppression du transit par le chemin du loup peut être obtenue sans la réalisation de l’échangeur.

Après l’examen des propositions du dossier mis à l’enquête publique nous constatons que ce  nouvel échangeur va :

    • Augmenter les flux de circulation automobile et modifier leur répartition au détriment des secteurs résidentiels et de la sécurité en général.
    • Le projet ne propose pas d’autre solution de déplacement que la voiture individuelle. Il va donc conduire à augmenter le trafic actuel en incitant à venir en voiture à Valence là où il n’y a plus assez se parking pour les accueillir.
    • Il est donc en contradiction avec l’incitation à la réduction du trafic motorisé nécessaire pour la réduction  des GES indispensables  aujourd’hui par l’incitation à utiliser d’autres moyens de déplacement, (TC modes actifs)
    • Il aura également une incidence sur l’urbanisation de la plaine de Montélier et Chabeuil qui n’est pas envisagée et étudiée
  • Cet échangeur va donc conduire au développement du trafic motorisé non souhaité aujourd’hui
  • Incidence sur les quartiers de la Zone Franche et alentour. Les solutions alternatives de déplacement n’ont pas été envisagées. Il n’est toujours pas possible de se déplacer dans le quartier et d’aller en ville à pied et à vélo  obligeant les habitants à prendre leur voiture.
    • Les cheminements piétons quand ils existent sont discontinu et en mauvais état,
    •  l’absence de pistes cyclables en site propre et continues sur des routes supportant des trafics importants de 10000 véhicules jour ou plus incompatible avec les déplacements à vélo sur :
      •  l’avenue de Chabeuil ou de nouveau quartier de logements et d’activités viennent d’être réalisées.
      • La route de Montélier et la route d’Alixan,
      • L’avenue de Romans, le chemin de la Foret et également la route de Crest
  • Les centres de Chabeuil et de Montélier sont à 10 km du centre de Valence mais
    • Il n’y a pas d’itinéraire cyclable sécurisé entre Valence Montélier Chabeuil Alixan St Marcel communes situées à 10 km du centre de Valence
    • Le réseau transport en commun Citéa desservant Chabeuil Montélier ligne 20, Centre, Briffaut, Malissard, Chabeuil, Montéléger  toutes les heures et 1/2 h en pointe. Le trajet est long  43 mn pour le centre-ville
    • Il n’y a pas de liaison directe  en transport en commun entre Montélier - Zone franche - Valence centre
  • Aujourd’hui  le résultat des actions réalisées par le mandat précèdent en centre-ville : mise en place des zone 30, DSC double sens cyclable, tourne à droite au feu, a contribué  à permettre un développement important des déplacements à vélo dans le centre-ville.
  • Mais depuis plus rien, malgré des propositions d’itinéraires  cyclables sécurisés prioritaires  définies depuis plusieurs années dans le PDU sur Valence Chabeuil et Valence Montélier aucun ne voit le jour, mis à part quelques bricoles.
  • Valence renouvelle Libélo et implante des stations à Valence 2, Briffaut, l’hôpital, Lautagne ces quartiers se développent toujours, activités, commerces comme Décathlon,  logements à la Bayot, extensions à Lautagne mais aucun itinéraire cyclable sécurisé n’est mis en œuvre pour rejoindre ces sites depuis le centre-ville. Ou sont les itinéraires piétons et vélo mentionnées dans le PDU, sur l’av de Romans, la route de Montélier, l’avenue de Chabeuil, l’av du docteur Santi, des voies ou le trafic est le plus souvent bien au-dessus de 10 000 véhicules jours.
  • Parlons vélo enquête de la FUB sur l’usage du vélo, montre que pour abandonner sa voiture, ce type de voie doit être équipées de pistes cyclables séparées du trafic automobile. Aujourd’hui rien n’est fait ni étudié : ni pistes cyclables ni cheminement piétons. S’il n’est pas donné aux gens la possibilité d’aller en ville à pied ou à vélo Ils continueront à vouloir y aller en voiture !
  • La ville constate que la population ne veut pas abandonner la voiture même pour faire 800 m.  Quoi de plus normale dans la mesure où aucune autre solution satisfaisante n’est proposée.
  • En conclusion nous sommes  contre l'échangeur de Montélier tant que des solutions satisfaisantes pour se déplacer à pied, à vélo ou en transport en commun dans l’agglomération ne sont pas mises en œuvre ainsi que les incitations indispensables.

Quelques illustrations 

Route de Montelier  Une route qui supporte déjà 7000vèhicules jours le départ ancien est correct bien qu'un peu étroit 

Un peu plus loin plus rien. Le vélo sert de limitateur de vitesse! Voiture et camion chauffent les fesses du cycliste qui a peur de passer la alors que la place ne manque pas. Dans l'autre sens c'est pareil Avant d'augmenter le trafic commencez par réaliser des pistes cyclables dissociées de la chaussé des véhicules.

La priorité n'est pas donnée au vélo . La voiture ne doit pas être gênée pour tourner à droite alors que dans le code de la route c'est le cycliste qui doit etre prioritaire!

 

Avenue de Chabeuil plus de 15 000 véh. / jour. 

Un nouveau quartier prend forme. Des logements sont construits avec des commerces 

Les vélos n'existent pas. Avec le trafic qui passe une piste cyclable est indispensable. Il y aurait la place mais ils sont ignorés comme tout le long jusqu'au Boulevard

Il y a un arrêt de bus. Le trottoir n'est pas généreux pour l’atteindre. Les vélos sont toujours ignorés

En allant vers la Lacra des terrains ont été vendus des établissements sont implantés et fonctionnent depuis plusieurs années  mais il n'est pas bon d’être piéton ou cycliste. Ils n'ont pas le choix ils prennent une voiture! C'est ca la solution que nous propose le maire et ses services?

 

Lautagne

Ils se passe beaucoup de choses à Lautagne ce Parc d'activité accueil toujours beaucoup d'entreprises et d'emplois. On y réalise de routes et même des pistes cyclables

                  

 

                  même un arrêt de bus et une station Libelo       

 

 

et même avec ça les voitures envahissent même le plates bandes!

Vous avez essayé d'y aller à vélo et de passer par le boulevard Pierre Tezier pus de 10 000 vèh/jour et le giratoire de la Lacra? Non bien sûr vous étés normaux!  Pourtant Il y a une belle montée douce où, sur la route trop large, on a tracé une piste piétons-vélo. En bas un espace d'accueil  ou l'on peut voir nettement une trace dans l'herbe qui montre que du monde utilise ce cheminement 

On retrouve la trace plus bas Une piste piétons vélo pourrait trouver sa place et même se prolonger le long du boulevard Pierre Tezier jusqu'à l’hôpital et même le Crédit Agricole!

 

 

 

Ce ne sont que quelques images qui montrent bien pourquoi il n'est pas possible de ce déplacer à pied et à vélo. Commencons par donner cette possibilité et plus de gens le feront. Pour se déplacer il y a aujourd'hui des choses  plus urgentes a faire qu'un échangeur pour permettre aux valentinois de se déplacer sans leur voiture . 

Quelque exemples de ce qui se fait en France et chez nos voisins

Ce n'est pas compliqué : pistes cyclable le long de routes avec trafic important sans sur largeur. Les véhicules respectent les limitations de vitesse!

              Dans les villes le vitesse des voitures à 50 ou 30km/h est respectée!

et en entré de ville la végétation ne masque pas les obtacles

                Passage réduit ponctuel sans poroblème!    

  Intersection avec accès de riverains

                      et de voies plus importantes

Partager cet article

6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 10:04

Les Contrebandiers

Au faubourg St Jacques, le trottoir n'est pas large et il y a du monde!

L'avenue de Chabeuil est coupé par des travaux après la prison. Quelque voitures à coté  dans le parking que je traverse pour retourner sur la place de la Médiathèque qui n'a pas changé. Il reste encore pas mal d'aménagements intérieure à faire.  

Je vais pendre l'itinéraire qui pourait permettre de rejoindre a vélo le quartier Briffaut qui est une demande  des gens qui y travaillent. 

 

 

 

 

Un passage est réalisé vers le chemin de ronde au pied de la tour et de la rue Massenet. Il traverse un petit parkind ou une voiture s'est installée à l'emplacement idéal pour faire passer piétons et vélo!

Le clocher de la chapelle de Montplaisir est un bon signale à suivre pour rejoindre la rue Montplaisir ombragée et bien agréable quand on est pas a une heure d'entrée ou de sortie d'élèves!

 

 

 

 

l'avenue de Chabeuil est large les voitures vont vite ce n'est pas un parcours très agréable.

 

 

 

 

Après de 250m un escalier annonce le départ du chemin des Contrebandiers. Son nom viendrait de son utilisation par les contrebandiers qui passaient discrètement leur produits de la Savoie vers la France. Le chemin de 800m sur la limite de la terrasse haute de la ville a été conservé.

 

 

 

Très rustique  il longe le talus en friche qu'une clôture de grillage protège.  Il semble que le déblaiement des branches et autres matériaux soit difficile à réaliser

 

 

 

 

La végétation importante du talus ne laisse que de rares échappées avec une belle vue .

 

 

 

 

 

C'est à l'ancienne entrée du cimetière qu'il faut traverser l'avenue de Romans. Un large escalier renonte le long du cimetière  dans une agréables allée de cypres pour déboucher dans le parc du Polygone avec une prairie bien entretenue

Un peu plus haut il domine le bd Gustave André et le quartier de la Chambrière avec le grand bassin tampon d'eaux pluviales dont je connais l’histoire  

 

 

 

 

A coté se trouve cette immeuble "eco-citoyen" dont la construction a été abandonnée et qui a l'air reprise comme le mentionne le panneau Villa  Tilli livrable de mars 2020; j'aimerais bien connaitre son histoire.

 

Sur le boulevard un couple de cyclistes rentrent chez eux. Demain il pourront le faire par la piste cyclable que la Ville de Valence réalise pour la fin du confinement pour inciter les valentinois à se déplacer à vélo, le meilleur moyen de respecter les distances de sécurité;

Plus bas un passage par la rue du stand et le chemin du château Mouchet permet de rejoindre la Cartoucherie mais c'est Bourg-les-Valence!

Du parc du Polygone un chemin très agréable pourrait se mettre en place vers l'avenue Georges Clemenceau

 

Il existe mais la mise en forme de sa continuité a du mal à exister dans les voies et parkings qui ont toujours la priorité.

L'avenue Georges Clemenceau rassemble de nombreux équipements et écoles primaire, collège, piscine, patinoire, école de musique. Beaucoup y viennent déjà à vélo et a pied. L'amélioration de la sécurité, du confort et de la qualité de ces itinéraires pourrait en augmenter le nombre notemment en direction de centre ville.

Sur l'avenue de Verdun le petit centre commercial existant compte beaucoup de locaux vides et fermés. Il a beaucoup de mal à vivre. Les abords ne sont très pas engageants

 

Pourquoi laisser des parking et des voies automobile alors qu'on vient ici a pied ou a vélo. une terrasse de café serait plus attractive!

En continuant vers le centre ville il y a un passage pour rejoindre la place de la Dragonne qui connait un trafic de piétons et cyclistes très important. Ils ont du mal a se croiser et pourtant ce n'est pas la place qui manque.  

 

C'est beaucoup plus facile de planter un arbres que d'abaisser cette bordure pour que piétons et vélos puissent traverser facilement!

 

La place de la Dragonne est un lieu agréable sur cet itinéraire vers le centre ville  en traversant le parking, il suffit d’éviter de se prendre les pieds dans les bordures béton qui ont fleuri partout!

A vélo ce n'est pas clair!

 

 

C'est pareil à l'autre entrée du parking. L’accès est fait pour les voitures. Piétons et vélos débouliez vous!

La continuité pour lés vélos n'es pas assuré!

 

 

 

Comme pour la traversée du boulevard Vauban

 

 

encore un porte qui a de l'allure!

La place de la Maire a repris des couleurs

et encore un petit immeuble agréable à regarder

On parle facilement de privilégier la marche à pied pour les déplacements en ville et on se dit que c'est normal et possible aujourd'hui. Non on se trompe! Beaucoup prennent encore leur voiture pour faire 500m! C'est sur le terrain qu'on s’aperçoit que c'est juste, ce n'est pas si facile que cela de marcher à pied. Il y a beaucoup de choses simples pour améliorer pour rendre des parcours plus facile, possibles et agréables.  Ces promenades à pied sont le seule moyen de s'en rendre compte. Il y a beaucoup d'obstacles, de manque de continuité, des passages désagréables. 

Je suis contant d'avoir profité de cette période difficile par revoir tous ces lieux de la ville évoluer, découvrir de nouveaux batiments des rénovations, des quartiers  qui se transforme.

Partager cet article

4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 19:08

Lautagne

Aujourd'hui je  peux dépasser les limites mais il fait beau et il y a longtemps que j'avais envie d'aller revoir ce secteur. Avec une partie en bus ça devrait aller.

Pas grand monde sur l'avenue Victor Hugo et le trottoir est large.

Peu d’architecture urbaine contemporaine intéressante. Valence n'a pas encre su trouver son style de ville

 

Après la rue Mesangère, l'avenue est bordée par plusieurs grosses maisons bourgeoises conservées. La plupart ont été transformé en bureaux,

 

 

 

 

 

mais quelques unes restent habitées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis c'est le caractère de faubourg domine  encore avec de plus en plus d'immeubles récents sans forme.

Celui des année 30 de la place Danton n'a pas inspiré une amélioration de la qualité architecturale.

Un petit centre de quartier autour de la place est assez vivant  mais il reste fragile avec des commerces qui se ferment bien qu'il y ai beaucoup d’immeubles nouveaux.

 

 

 

 

 

 

 

A l'église Ste Catherine je vois que le denier passage piétons entre les avenues Maurice Faure et Victor Hugo  soit aujourd'hui fermé et cela a l'air tout récent  Il y a beaucoup de gros immobles av. Maurice Faure et si les habitants n’ont pas la possibilité de venir à pied ils iront faire leur courses en voiture aux supermarchés. Les trottoirs des rues Lesage et Rabelais actuelles  ne sont pas large ni agréable. Il y avait pas mal de passages possibles Il se sont tous fermé les uns aprés les autres! Voila le dernier c'est bien triste pour la vie de quartier! Encore un exemple ou la marche n'est pas prise en compte dans nos villes!

Un peu plus loin un passage était possible par ce parking d'une grande surface vacante. Il semble que les immeubles que se réalisent le condamnent définitivement.

 

 

 

 

Sur le Site de CIME des logements se réalisent, mais quel dégagement sur l'avenue Victor Hugo ou vont passer piétons et vélo ?

Le seul passage piétons- vélos sous la voie ferrée existant sur Valence  après celui de la gare est là, rue Kléber . Il a été construit il y a bien longtemps.  Il aurait été judicieux d'allonger les rampes pour améliorer son utilisation

Pourtant il y a beaucoup de monde qui passe la. C'est aussi un accès piétons et vélo pour Lautagne assez facile et ils sont rares.

Lautagne est cette terrasse formés d’alluvions, de sables et gravier de dépôts d'origine glacière consolidés et recouvert de loess et limons.

Un camp Romain y a été installé. Depuis une trentaine d'année Valence y développe un parc d’activité

 

 

 

Mais c’est un lieu de promenade a pied et à vélo apprécié des valentinois qui viennent en faire le tour pour profiter de  très belles vues  sur le Vercors et les 3 Becs. Celles sur Valence pourraient être mieux mises en valeur. Il est important que ce parcours de promenade soit conservé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis une trentaine d'année Valence y réalise un parc d’activités qui continue à se développer. Malgré un ligne de bus  et une petite station Libélo, de Valence, les accès a pied et à vélo possibles ne sont toujours pas réalisés.  

La voiture y a l’exclusivité

En 1995 la ville avait demandé a Olivier Agid un artiste de proposer d'apporter l'art dans ce nouveau quartier.

Une réflexion intéressante sur la façon d’intégrer ce ghetto d'activité dans dans la ville avait été édité. Je l'avais trouvé à l'époque au musée de Valence. La solution est difficile a mettre en œuvre!

Un chemin en descend et arrive vers le bout de l'allée Utrillo. Aujourd'hui faute d'entretien, il est bien envahie par la végétation.

 

 

 

 

Il reste fréquenté malgré  que son débouché sur le Boulevard Maréchal Juin ait été condamnée il y a une dizaines d'années.

C’est bien dommage, ce serait un bon accès pour le parc d'activité depuis la ville et le chemin de Laprat. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un petit détour par Valensolles et l'allée de l'Epervière en prenant le temps de regarder ces belle fresques

 

 

 

 

 

 

 

 

que je ne suis pas seul à apprécier.

Un peu plus loin, intéressante cohabitation entre le minérale et le végétale!

encore une facade avec belle allure!

Le beau temps a amené pas mal de familles avec enfants sur la place Aristide Briand. Tous respectaient bien les distances de sécurité. Elles necessitent un peu plus de place.

Partager cet article

3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 19:46

Chateauvert

Chateauvert est le quartier résidentiel de la ville derrière la gare.

C'est le quartier des canaux, résurgences des nappes du Vercors.

A pied l’avenue des Baumes n'est pas agréable , une rue large et les voitures vont vite.

 

 

 

Juste avant le Stade de la Palla, le chemin du canal de la Grande Marquise est ouvert .

Il est large.

Je  croise quelques personnes sans problème.

 

 

 

 

Les truites sont tranquilles aujourd'hui dans le canal.

 

 

 

 

 

La rue de Tibert qui suit n'est très agréable mais beaucoup plus calme.

Je l'emprunte à vélo  chaque fois que je vais dans le secteur de l’hôpital.

 

J'aime bien revoir chaque fois la porte du 76, c'est une œuvre d'art 

Un peu plus loin un nouvel immeuble.  Mais pourquoi cette clôture pour protéger quoi?

 Chemin de Laprat les nouveaux petits immeubles un peu serrés mais plus aérés

Une personne arrive par le chemin du canal des Mécontents.

 

 

Il y a beaucoup de chemin le long de ces canaux  mais la continuité n'est pas toujours facile à assurer

 

Le débouché sur le bd. Maréchal Juin et fermé par une barrière difficile a passer à vélo difficilement compréhensible aujourd'hui ou il est important de  facilité les déplacements à vélo.

 

 

 

Un nouveau Chemin vient d’être crée pour rejoindre le local de la Fédération de pêche. C'est une très bonne chose qui reste à terminer avec peut être un passage correct jusqu'à la source.

Chemin de Laprat une autre résurgence de la nappe  alimente les canaux. Encore un lieu qui attire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le passage vers la rue Marius Moutet est interdit s'il était plus large et sans cette barrière il ne poserait pas de problème beaucoup de monde passe par là. 

 

Le parc de Chateauvert est fermé.  Pour favoriser les déplacements à pied sa traversée aurait pu être maintenue en la limitant au cheminement.

 

 

 

 

 

 

 

La rue Louis Ollier est calme et agréable .

Toute cette zone a  les caractéristiques d'une zone de rencontre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Chateauvert les trottoirs sont très étroits et la route est bien large

 

 

 

Dans ce quartier à 1km du centre ville beaucoup de déplacements pourraient se faire à pied et à vélo.

Les inciter  en les privilégiant par l'aménageant de itinéraires un peu plus agréables  jusqu'aux traversées de la voie ferrée serai un bon projet.

 

 

De l'accès à la résidence Chateauvert à la rue de Chateaubriand un passage est possible.

 

 

 

Il est très utilisé et pourrait même être amélioré.

Il débouche sur l'arrière de 2 grands chantiers de logements et résidence de personnes âgés. Espérons que ce ne soit pas l'occasion pour augmenter les accès automobile à ce secteur comme c'est déjà un peu le cas vers la rue de la Cécile.

Rue de la Cécile donne sur la rue Paul Bert et beaucoup de monde passe par là, dés piétons avec un trottoir bien étroit réservés aux maigres.

 

 

 

 

Sur 100m , jusqu'à la sortie du chemin du canal des Malcontants, la rue est si étroite que les vélos ne sont jamais  a l'aise. Les voitures assez nombreuses  ne peuvent pas les doubler. 

Supprimer 10 places de stationnent pour élargir le trottoir et faire une piste cyclable ne serait pas du luxe!

 

 

 

Entre la rue Paul Bert et le Pont de la Cécile, un ancien batiment de la SNCF a beaucoup d'allure. N'a-t-il pas été l'atelier d'entretien des machines à vapeur.

 

 

 

 

 

 

 

Il mériterait un peu plus d'attention.

Comme le dépôt de matériel de la ville de Valence de l'autre coté au début de l'avenue des Beaumes.

 

 

 

 

 

 

Devant le lycée St Victor il y a de beaux trottoirs bien utile à la sortie des classes dommage que clui ci n'aille pas jusqu’à la gare.

Retour Avenue Victor Hugo avec cette immeuble que le couleurs du ravalement ont rendu plus agréable.

 

 

 

 

et celui ci plus ancien qui a belle allure

Partager cet article

23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 13:22

Premier marché confiné

le 23 Mars c'est le 1er Marché confiné. En arrivant il y avait beaucoup de fonctionnaires qui demandez l'autorisation je ne l'avais pas. Il a fallu que je retourne chez moi pour tirer le formulaire le remplir et revenir ou j'ai pu montrer

Au marcher beaucoup de commercants étaient absents et d'autres dévalisés mais tout semblait bien se passer très calmement. 

Que s'est-il passé pour que les marchés soient interdits?

Sorties hygiéniques de confinés

Les sorties hygiéniques  sont indispensables mais limitées c'est une occasion d'en profiter pour voir les quartiers qui nous entourent .

Aujourd'hui je pars vers la basse ville, ce quartier un peu abandonné depuis la fermeture de la piscine Jean Bouin. Rue Victor Jacquet la glycine est en fleur

Plus loin, a coté de l'EPAD destiné a disparaitre, une maison neuve très contemporaine a coté du restaurant La Cachette, interessant mais bizarre à cet endroit

Plus loin ce sont encore les maisons de pécheurs au temps ou on pouvait atteindre le Rhône sans traverser la route! Notre Dame de Soyons est toujours là un peu abandonnée.

La hall Jean Bouin ou Minéral Spirit anime ce site d'escalade  avec plein de jeunes escaladant des blocs en bois ou sont fixées quelques prises. C'est un spectacle étonnant. Le parking qui habituellement plein est aujourd'hui vide aujourd’hui! Les voitures sont toutes confinées a leur domicile! 

Au fond c'est le parc St Ruf en friche çà fait la joie d'un plan d'Ancolie qui y s'y épanoui

 

 

 

 

 

 

L’escalier est fermé le parc est toujours fermé. L'ancienne Préfecture qui a été bombardé par les américains en 1944 qui visaient le pont d'un peu trop haut avait des  caves  et des fissures sont apparu dans le mur de soutènement. Les études pour y remédier n'ont pas l'aire tres actives! et c'est bien dommage

Il y a de nombreux passage et escalier pour rejoindre le centre ville animé.  j'emprunte la côte Sylvante qui passe par une ancienne porte de la ville pour arriver cote des Chapeliers. Cet anneau  a gardé la mémoire de toutes les chaines qui y ont été accrochées fait rêver a tout ce qu'i a pu voir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus loin , rue Gaston Rey  la Maison Mauresque est rune belle restauration.

La Place Saint Jean est déserte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue St James c'est l'austère porte de l’église St James ou se les chanoines de Saint Ruf en avait fait leur prieuré pour se réfugier, quand les terrains de leur abbaye de l'Epervière étaient inondés par les crues du Rhône

 

 

 

 

 


En revenant vers la Marie quelques façades me plaisent : rue Madier Montjau, l'école St Félix

 

 

 

 

 

 

 

 

et plusieurs autres qu'on a perdu l'habitude de les regarder

 

dont une des plus vielle maison de la ville qui mériterait un peu plus de soin

 

 

 

 

 

 

Rue Jeu de Paume je ne me lasse pas de regarder cet immeuble qui a été le siège de la police

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           et des portes qui ont un peu d'allure!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

encore de belles façades

Avec un parfum de province

 

 

Et des décors en train de disparaitre

Cette après midi je suis descendu rue de la Comète . Le platane du bout de la rue de la Comète prend son temps pour digérer un panneau. Ça a l'air d'avoir du mal à passer.

Je me souviens que ce platane était dans la cours de l’auberge de jeunesse Elle est resté longtemps a coté du port  mais la déviation de Valence jusqu’au pont des Anglais a eu raison puis c'est l'autoroute ou nos élu de l'époque voulait qu'il passe à Valence et qu'il soit gratuit! quel clairvoyance!

Le seul reste du port c’est ce tunnel sous l'autoroute qui permettait de rejoindre ce qu'il reste du quai et la digue qui permettait de rejoindre le port de plaisance reste ce fut longtemps un boyau peu entretenu bien que de nombreux valentinois venaient s'y promener. Aujourd'hui il a retrouvé de l'allure depuis que ViaRhôna y passe. Cela à tellement bien marché que le maire a réalisé ce parc de l'Epervière. et le quai de la Halte Fluviale.

Pour nous piétons il nous reste les trottoirs souvent très étroits ou on ne peut pas se croiser !

Aujourd'hui la ViaRhôna est fermé. C'est l'idée que se font nos autorités que ces zones qu'ils imaginent affectées au loisirs snt devenues dangereuse même pour une marche solitaire! Une jeune femme devant moi fait demi tour en voyant la barrière.

 

Je n’ai pas envie de marcher le long de l'avenue de Provence, je remonte le rue de la Comete. Je vais vers l'entrée du parc des Trinitaires. C'est un itinéraire agréable que nous avons longtemps réclamé pour rejoindre Valensolles  Ce n'est pas un lieu fait aujourd'hui pour s'arreter mais c'est agréable de le traverser. Non il est fermé.

 

 

 

Je remonte par l'escalier de la Comète. Impossible de traverser le Champ de Mars que beaucoup de gens utilisent. Même l'allée le long aménagée le long de l'avenue du Camp de Mars et place Championnet est  condamnée.

Chateauvert rue Faventines

25 avril Encore une balade hygiénique indispensable aujoudd'hui direction Chateauvert.

Le passage souterrain de la gare conduit rue Paul Bert. Le passage du canal des Moulins est fermé ile et plus large que les trottoirs du quartier mais ce passage traverse un petit parc mais n'aurait-il pas pu être maintenu en le limitant au passage? 
 

 

 

 

 

 

 

 

Reste les trottoirs encombrés de poubelles de chantiers ou l'on a du mal a se croiser.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Et une Porte bien dessinée

 

 

 

 

La canal des Moulins est là, je ne suis pas seul mais a distance

Ouvert normal il est accessible aux voitures des riverains. Profitons en !

Plus loin le nouveau square Florian superbe mais lui aussi fermé. Mais pourquoi avoir autant réduit le trottoir ? Est-ce indispensable ? Dans l'idée des concepteurs ce doit être normal, on ne marche plus à

pied ?

Un peu plus loin, une  grande citerne enterrée dans le terrain du lycée qui semble servir au stockage tampon de l'eau de pluie que les réseaux n'arrivent plus a évacuer du fait de l'imperméabilisation des sols urbanisés

Un itinéraire cyclable comment est il pris en compte dans le linéaires aménagés? N'est ce pas l'itinéraire principal Cornas Chabeuil qui passe là?

 

 

 

 

Il faut bien que les trottoirs servent a quelque chose!

Rue Faventines les trottoirs ne sont pas bien large et encombrés de poubelles de toutes sortes! Pour se croiser les piétons doivent

descendre sur la route

Encore une façade intéressante et dans une cours un lavoir d'une époque révolue qui a l'air de gêner! S'il parlait il pourrait en raconter des histoires!

 

Avant la rue Berthelot un  petit bout de la rue Faventine est bien étroit. Les piétons ne peuvent pas se croiser et à vélo quand il y a un bus , on serre les fesses! Élargir les trottoirs serait utile aujourd'hui le priorité au 9 voitures est elle  indispensable?

 

 

 

Un détour par la rue de la Banque ou je voulais voir ce qu'étais devenu une maison que j'avais visité et je remarque cet immeuble qui a gardé ces menuiseries d'origine en bon état!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La lumière du soir éclaire cette façade de l'ancienne Chambre de Commerce, lieu que Folimage occupe aujourd'hui

J'ai toujours bien aimé la  façade de cette immeuble place de la République avec ses déssin harmonieux

Encore un marché confiné le jeudi matin

Retour au centre ville

Aujourd'hui j'mprunte ce passage des Repenties sous les remparts de la ville vers la basse ville revêtue en galets coupés

 

 

 

 

 

 

Place Mirabel Chambaud la Cathédrale déshabillée de la vielles école, qui vient d'etre démolie,  donne l'impression que le clocher va perdre l'équilibre!

Un peu plus Loin la rénovation de l'immeuble de Évêché de Valence est terminée. Une belle rénovation  avevc un ascenseur par très discret aujourd'hui.

 

 

 

 

 

La porte de la chapelle des Capucins du 17ème qui appartenait a un couvent devenu l’hôpital  détruit en 1944 en même temps que la Préfecture par le bombardement déstiné à détruire le pont

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Face le canal qui longe le rempart offre une belle échappée sur la cathédrale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne passerais pas par la rue Pompéry dont on dit quelle tient son nom par l’accès au pont Romain auquel elle donnait accès Ce pont aurait été emporté par le Rhône. On n'en retrouve pas de traces dans le lit du Rhône comme pour le pont d'Avignon!. La Chapelle des Capucins aurait pourtant été épargné, protégée par la culée du pont. Il faut avoir beaucoup d’imaginations pour comprendre!

Un cèdre superbe perché au dessus de ce mur reconstituant la rempart à emplacement du théâtre antique.  La cote Saint Ursule en était l'escalier centrale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La façade de la Maison du Drapier a plus bel aspect maintenant qu'elle a été réhabilité

 

 

 

 

 

les annexes de l’ancienne salle de Fêtes sont aussi agréable à regarder. 

De l'avenue Sadi Carnot je reviens vers le centre ville par l'avenue Président Herriot.

Beaucoup de lieux public sont sur cet itinéraire Boulangerie, CPAM , Poste, Conseil Départemental, Préfecture, et la Hotel de Ville au bout.

 

 

 

 

 

Le trottoir n'est pas large pourtant ce n'est pas la place qui manque

 

 

 

 

 

 

 

Il faut déjà avoir du courage pour pour aller prendre le bus

 

 

 

 

 

Par ou passe ceux ceux qui ne le prennent pas? Il se débrouille! La marche à pied serait-elle déconseillée à Valence?

 

 

 

 

 

 

Le trafic automobile occupe beaucoup de place, 4 voies

 

 

 

 

 

 

Pourtant ce n'est pas la place qui manque.

mais il y a d'autres priorités?

 

 

 

 

 

Pourquoi venir à pied au centre  ville? Ce n'est pas agréable et c'est difficile.  S'il n'est prévu de venir correctement en ville à pied ou a vélo, on a donc bien raison d'y venir en voiture!

Sur le nord des Boulevards, encore quelques façades intéressantes qu'on arrive mêm plus a voir dans nos déplacements quotidiens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une bonne nouvelle ?

Valence est dans les 116 premières  villes de France identifiées par Mathieu Chassignet de l'ADEME comme intéresse pour faire des pistes cyclable temporaire. Il aurait participé à la Web conférence. On va voir ce qu'ils on compris. Ils devraient s'inspirer de propositions de REVV.

Encore de bonnes nouvelles moins d'accident de la route!

La MAIF informe ses sociètaires:

Comme annoncé par Dominique Mahé, président, et Pascal Demurger, directeur général, De la MAIF le 2 avril dernier par mail, nous vous proposons de bénéficier au titre de votre contrat d’assurance automobile des économies générées par la baisse des accidents de la route durant cette période de confinement. Le montant total que nous estimons à date s’élève à environ cent millions d’euros, 

Combien de temps cela va-t-il durer?

Partager cet article

19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 17:36

Le centre aqualudique de Valence a ouvert ses portes dans le parc de l’Epervière.

Comment s’y rendre ? Une bonne surprise ! En voiture, le chemin de l’Epervière est mis en sens unique, il se prend au sud rue de Mauboule dans le prolongement de la rue Monge. Une belle et confortable piste piétons-vélos de plus de 3m de large est créée sur l’autre sens. Une excellente solution pour rendre possible et confortable  les déplacements à vélo.

C’est cette solution qui est mise en œuvre ailleurs pour créer des itinéraires de bonne capacité: suppression d'un sens de circulation ou déplacement du stationnement et mise en place d'une piste cyclable.

      Comme il n'y a pas encore beaucoup de vélo, une prolifération de bornes apparait.  C'est plus facile que de verbaliser pendant quelques temps les incivilités, le temps que les bonnes habitudes se prennent.

Mais il y avait des solution plus simples et moins couteuse et agressives que l'on voit se développer partout!

Sur les ponts une demi chaussée est affectée aux vélos.

 

Comme ici le pont sur l'autoroute A7 pour rejoindre l'avenue de Provence.

Il reste quelques détails à régler. Comment prendre l’avenue de Provence à partir de la rue de la Comète et surtout comment la traverser au retour ?

C'est réglé pour les voiture avec un feu sur l'avenue de Provence. Mais pour les vélo rien de sur sur cette voie au trafic important de l’ordre de 12000véh/j. Une bonne liaison avec la rue de la Comète est indispensable pour accéder à cette voie.

 

Pareil au sud, côté rue Monge, comment traverser l'av. de Provence ? Continuité pas clair et pas de feu !

 

 

On espère que la traversée de l’avenue de Provence sera bien traitée et qu'une continuité sera  aménagée vers Valensolles,  Casino  et  Victor Hugo.

Au débouchè de la rue Monge, il y avait un bel espace vert. Une branche du canal de la Bourne passe également là. Un parking pour la Maison médicale vient d’être réalisé  avec une clôture un peu agressive. Il ne semble pas que l'aménagement de ce secteur en valorisant la continuité des circulations des piétons des vélos de l'eau aient été une préoccupation importante! Pourtant il y avait la des surfaces de voirie inutilisées importantes.

Tout cela conditionnera  la réussite de l’accès à vélo !

 

 

Au droit du centre aqualudique, l’itinéraire est interrompu sur 500m, un peu brutalement, pour maintenir du stationnement. 

Il  se reporte dans le parc de l’Epervière.  Pour laisser  des places stationnement, cela montre bien  qu'on ne croit pas que l'on viendra à vélo ce qui est un peu juste tant que la continuité de l'itinéraire n'est pas terminé correctement. 

Le passage des vélos est assez facile . Les arceaux vélos sont déja encombrant, il ne faudrait pas rajouter d'obstacles

Au droit de l'accès au centre des rampes sont réaliées pour cela.

La traversée de la route pour aller se garer se fait facilement

L'autre entrée dans le parc nécessite une manœuvre plus difficile avec une arrivée dans la terre ça qui est plutôt désagréable. Un accés plus direct est possible.

Si c'est un progrès, sur Valence,  franchir ces chicanes oblige a descendre de vélo, cela n'incite pas au développement des déplacements à vélo.

Pour que cet investissement fontionne rest à le raccorder à la rue de la Comète par l'av de Provence, pour assurer la continuité indispensable.

 La traversée du chemin de l’Epervière réalisée est difficile sans donner la visibilité sur les voitures pouvant arriver. C'est aussi étonnant qu’il ne soit pas possible de rejoindre le cheminement réalisé récemment  pour rejoindre la ViaRhôna ou pour aller au tennis. 

Dans ce secteur ou passe ViaRhôna tous les cyclistes n’irons pas au centre aqualudique !

Et cela ne s’arrange pas avec les dispositifs pour empêcher les voitures de monter sur ce cheminement. Mais là le vélo ne voit plus la voiture arriver! La possibilité de rejoindre ViaRhôna et le tennis n'est pas prévue! Pas trés sèrieux un tel investissement avec de tels impasses!

 

Souhaitons que cet itinéraire se raccorde correctement à la ville pour qu'il soit fréquenté et que le compteur qui semble instalé permette de confirmer la necessité de ces raccordement.

  Espérons surtout  que d’autres  itinéraires de ce niveau se réaliseront sans ces coupures, sur l'agglomération ou ils seraient plus utiles pour développer les déplacements à vélo comme par exemple  sur l’avenue de Chabeuil, de Romans, de Montélier, pour rejoindre Lautagne et autres. C'est a cette condition que l'on acceptera d'aller travailler à vélo!

Partager cet article

31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 10:08

J'ai eu l'occasion d'aller  de Valence à Rovaltain cette semaine. La sortie de Valence par les boulevard et la rue Barnave se fait bien, sans trop de trafic malgré une absence d'aménagement . Le passage souterrain de Valence 2 est la seule façon de traverser sans difficultés l'avenue de Romans. Après c'est un peu la galère. La traversée des Couleures, et de la rocade n'est pas faite pour le cycliste.

Vers la zone de la Laye une petite amélioration avec la continuité de la sur largeur cyclable jusqu'à  de St Marcel mais, avec le trafic, il faut toujours du courage pour l'utiliser. Dans la traversée de St Marcel toujours rien pour le vélo!

Arrivé à Rovaltain toujours impossible de rejoindre les aménagements cyclable réalisés. par contre de gros travaux sont engagés pour réaliser de nouveaux programmes immobilier avec des plateaux traversant pour permettre aux piétons et vélos de traverser.

Mais il n'est toujours pas possible de sortir de la piste cyclable pour rejoindre la gare. Pas étonnant que l'on ne voit pas beaucoup de vélo dans ce quartier!

De l'autre côté de la gare une piste piéton vélo de 400m vient d'être crée pour permettre de rejoindre un nouveau parc

d'activités, une bonne chose!

L'entrée en est protégée par une chicane un peu trop étroite

A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!

A l'autre extrémité le dispositif qui a été mis en place oblige le cycliste à mettre pied à terre pour passer en poussant son vélo. C'est déjà difficile de venir jusque là à vélo si en plus il y a des barrages comme cela on n'encouragera pas les candidats! Ce doit être pour éviter aux mobylettes et motos de passer!

Mais qui a pu proposer un tel équipement aussi stupide.  Sûrement pas quelqu'un qui pratique le vélo. 

As t-on demandé l'avis des utilisateurs? C'est la meilleur façon de dissuader les déplacements à vélo.  C'est gagné il n'y en aura pas beaucoup qui passerons là

A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!

On retrouve aussi ce type d'aménagement dans la région comme à Portes les Valences ou la municipalité a eu la bonne idée d'interdire le chemin de la Chaffine aux véhicules motorisés mais en plaçant un dispositif du même ordre. Qu'on soit seul ou en groupe on n'apprécie pas cette façon d’encourager la pratique du vélo

Résultat on passe à pied et beaucoup de cyclistes ne passent plus par là, il changent de trajet ou prennent  leur voiture

C'est bien dommage car il y a là un bel itinéraire tranquille pour aller de Valence à Étoile et même plus loin.

A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!
A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!
A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!
A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!

Tout le monde connaît aussi celui qui est installé à Tain au droit de la
passerelle Marc Seguin.

Là aussi il faut passer à pied et une personne à mobilité réduite avec son pilote et un  tricycle ne passe pas non plus.

Quand on parle au maitre d'ouvrage de l'ineptie d'un tel dispositif, il nous dise que le fabriquant et le maitre d'oeuvre l'ont recommandé. et que ce dispositif coute très cher

C'est bien dommage de dépenser autant d’argent pour pénaliser  le passage des vélos!

Au bout d'une dizaine d'années et quelques joyeuses élocutions les barières et les esprits s’ouvrent petit a petit et tout ce passe bien!

A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!
A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!
A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!
A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!

A ROVALTAIN j'ai eu l’occasion d’accompagner Olivier Schneider président de la FUB et Pierre Toulouse Adjoint a la coordonnatrice interministérielle pour le développement de la marche et du vélo qui allaient prendre le train à la gare de Valence TGV. Cela nous a valu un petit exercice qui a eu le mérite de faire prendre conscience de l'ineptie du dispositif et de permettre aux services d'y apporter une solution simple!

A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!
A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!

Si les collectivités veulent développer les déplacements à vélo, comme ils le disent, elles doivent condamner ces dispositifs et utiliser sans modération ceux  mis en place par exemple en Drôme sur ViaRhôna 

 

 

A Rovaltain: De nouvelles barrières pour encourager le vélo!

Partager cet article

Présentation

  • : La vie à vélo d'Albert
  • : Partager ce que l'on peut faire à vélo, balades, randonnées, visites de villes, de régions, de pays. Des idées d'itinéraires, de découvertes et de rencontres.
  • Contact

Rechercher Sur Ce Blog