Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2022 7 31 /07 /juillet /2022 10:23

Pendant notre été en Meuse, quelques envies pour faire une projet de randonnée: voir le retable d'Issenheim à Colmar, le Haut Koenigsbourg, Gérardmer. L'idée d'un petit tour à vélo prend  sans  faire de déplacement trop lointain !

A Remiremont, c’est l'occasion de voir ces anciennes voies vertes qui sont trop courtes pour justifier un déplacement, de retrouver des souvenirs très lointains de la vallée de la Fecht et des Vosges. L'étude du parcours me montre que les dénivelés restent raisonnables avec nos VAE, des routes de montée qui ne semblent pas trop fréquentées. On va voir. 

Remiremont 390m - La Bresse 620m - 31km

2 heures de route express pour rejoindre Remiremont où commence cette ancienne voie verte. C'est raisonnable!

Un plan d'eau au départ de la voie verte avec une petite baignade, une buvette.

et un parking avec beaucoup de cyclistes qui viennent la faire. Le parking est interdit de 23h à 6h ! Nous  laissons la voiture pendant 4 jours un peu inquiets! Ce n'est pas encore dans les habitudes de partir à vélo pour plusieurs jours.

La voie verte est agréable. On y croise beaucoup de monde. Un nombre important de chicanes est un peu pénible avec le monde qu'il y a. Ça oblige à faire attention de ne pas accrocher et les traces montrent qu'elles sont systématiquement contournées

La plupart ne se justifient plus, d’ailleurs les plots de certaines traversées ont toutes été supprimés!

 

L’exploitation du granit est toujours une activité.  D'anciennes installations de l'exploitation sont préservées et devenues un petit musée.

Avec aussi beaucoup de tables sont en granit!

Malgré le temps chaud et sec la plaine est bien verte et dans les passages en forêt la mousse et les fougères sont bien là.

 

Aux gorges de Crosery, une passerelle invite à traverser

et descendre voir la Moselotte, un lieu bien apprécié par les familles.

 

La voie verte se termine à Cornimont. La suite est un parcours sur des routes calmes desservant des chalets  avec un profil de montagne russe, sans balisage. La Bresse est une belle station.

La route bien fréquentée sur une rive et des cheminements piétons sur l'autre. Les belles passerelles sur la Moselotte sont difficiles à prendre à vélo. Il va falloir y penser pour prendre le relais du ski.

 Devant l'église quelques témoignages rappellent les moments terribles vécus par le village en 1944.

 

La Bresse 620m La Schlucht 1130m Colmar190m 53km

Départ à 8h, à la fraiche, sur 10km la route de l’étang de Lispach monte doucement dans cette belle vallée vosgienne. Elle est très calme, juste quelques voitures qui vont chercher leur pain, des pêcheurs qui s’arrêtent aux étangs et des vttistes qui partent en randonnée.

Pour rejoindre la Schlucht, 2 km sont un peu plus raides et fréquentés. Dans la petite descente nous doublons un joggeur. Il nous rattrape dans la montée. On a le temps de faire connaissance. C'est le champion du monde de biathlon!

Nous arrivons au col, un peu déçus, des routes et des voitures de partout dans un ensemble de constructions hétéroclites. Nous nous arrêtons au départ du sentier des Roches qui me rappelle un bon souvenir. Je l'avais fait il y a 50ans !

C'est à coté du dernier bâtiment ayant gardé un peu de caractère et qui a remplacé le chalet Hartmann Metzger.

C'est d'un peu plus loin que l'on a une belle vue sur le Hohneck un peu rond !

 

Une descente en forêt et on découvre la belle vallée de Munster.

Dans la ville, faute de déviation les pavés calment le trafic. Avec de beaux bâtiments : la Laub ,

 

l’hôtel de ville. 

Intéressante ces ruines du monastère bénédictin avec un passé prestigieux et qui a donné son nom à la ville qui a été dévastée pendant la guerre de 30ans.  Les ruines de l'ancienne abbaye St Grégoire sont aujourd'hui le refuge des cigognes suivies par webcam.

Les très beaux parcs Albert Schweitzer et de la Fecht réalisés par l'industriel local Frédéric Hartmann sont très agréables.

 

Pour rejoindre Colmar nous suivons l'agréable voie verte en lisière de la vallée de la Fecht.

 

En arrivant sur Colmar, ça se gâte ! A partir de l'entrée dans Wintzenheim commence une série de bouts de pistes et bandes cyclables difficilement utilisables tant sur les accès, sorties, sur le profil des trottoirs à chaque accès de riverain, du n’importe quoi ! C'est bien triste de voir que des villes n'arrivent pas à faire des aménagements corrects qui augmenteraient les déplacements à vélo et réduiraient le trafic automobile !

Colmar

 C'est une des rares villes, qui dans son centre,a conservé un patrimoine de très vieilles maisons. S'y promener est bien agréable même si la pression touristique devient vite pénible.

 Nous sommes venus là pour voir  le retable d'Issenheim dont la rénovation vient de se terminer.   Il est dans la chapelle du couvent des Dominicaines du superbe musée Unterlinden dont l'extension remarquable réalisée par les architectes suisses : Herzog et De Meuron s'est terminée en 2015

 

Colmar190m - Haut Koenigsbourg 700m - Ste Marie Aux-Mines 360m - 48km

Nous partons plein nord par l’itinéraire de la vallée de la Weiss pour rejoindre l'EV5. Comme hier les aménagements en ville manquent de sérieux mais ce n'est pas long. Dès que l'on traverse la rocade une belle route partagée très tranquille, goudronnée dans les vignes.  

Elle traverse la Fecht longe la Wiess pour rejoindre l'EV5 où les aménagements sont très confortables le long de la grande route, passage souterrain, 

passerelle et ouvrages,

 

passage de giratoire sûr.

 

Plus loin la véloroute emprunte l'ancienne voie romaine.

A St Hippolyte on traverse le village cossu

pour attaquer les 4 km de montée au Haut Koenigsbourg. Dans la montée on rattrape un couple en tandem. Reste encore pour arriver à l’entrée 2 km qui servent de parking aux nombreux  visiteurs. Nous retrouvons le couple du tandem, des militants du vélo à Lille et piqueniquons ensemble.

 

 Haut Koenigsbourg

Ce château du XIIème a été détruit pendant la guerre de trente ans. En 1871 a ville de Sélestat le donne à l'empereur Guillaume II qui a souhaité, par sa rénovation, y créer un musée promouvant la germanité de l'Alsace. Les travaux colossaux vont durer 9 ans. Le Château redevient français en 1918.

Bien que ce site soit très visité, près de 600 000 visites par an, il est intéressant par sa riche décoration.

On y découvre le Graoully, cette bête légendaire qui aurait été capturée par St Clément et est aujourd'hui l'emblème de la ville de Metz.

L'architecte a fait marteler les chenaux et descente d'eau en cuivre pour donner un air de vieux !

De la tour on a une très belle vue sur la plaine d'Alsace.

 

Une courte mais belle descente vers le Val d'Argent, dans la vallée de la Lièpvrette où nous trouvons l'agréable voie verte qui remonte jusqu'à Ste Marie-aux-Mines.

Cette ville de 5000hab possède un patrimoine important et riche par son histoire et l'industrie textile mais elle a perdu au cours du 20éme siècle  plus de la moitié de sa population. La ville toute en longuer n'a plus de boulangerie!

 

 Ste Marie Aux Mines 360m - col du Bonhomme 1100m - Gérardmer 660m - 45km  

Pour profiter de la fraicheur avec moins de trafic, nous partons à 8h. La route est agréable mais  un peu plus raide que la Schlucht.

 A Tellure on peut visiter des mines.

Encore une station de ski pour combien de temps?

Au col du Bonhomme le restaurant est fermé, c'est le jour de repos! Un couple de Belge cherche désespérément un itinéraire à pied balisé.

Nous croisons pas mal de cyclistes et pas trop de trafic. Au col de Louschbach une petite route forestière nous permet de descendre dans la vallée de la Meurthe.

Sur Xonrupt Longemer les itinéraires identifiés sur oppenrunner nous permettent d'éviter des routes à gros trafic et on découvre une piste cyclable en cours de réalisation sur plus d'un km.

Par contre pour rentrer dans Gérardmer il faut se contenter de petites bandes cyclables discontinues, malgré le nombre important de cyclistes! Étonnant cette ville touristique envahie par la voiture! Pourtant l'eau est bonne!

 

Gérardmer660m, Remiremont390m 45km

Pour rentrer j'ai bien cherché des petites routes dans la vallée de la Cleurie, il y en a, mais il reste une bonne partie de route importante, finalement je choisis une petite route agréable qui, par le col de Sapois, rejoint la voie verte à Vagney, avec 1km à 10%.

et une belle descente. Au passage la seule forêt de sapins  atteinte par la scolyte que nous avons remarqué sur notre circuit.

 

 

A Remiremont notre voiture est toujours là. Nous avons fait 200km et 2400m de dénivelé en 5 jours, un beau tour pour retrouver ces régions. Les vallées sont aménagées. Il y a des routes sans trop de trafic pour passer les cols et, à nos âges, avec des VAE, c'est possible. Le plus pénible sont les entrées dans les villes ici Colmar et Gérardmer. Elles  devraient faire de gros progrès pour que les déplacements à vélo soient plus sécurisés pour le tourisme et les déplacements quotidiens. C'est leur intérêt.

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : La vie à vélo d'Albert
  • : Partager ce que l'on peut faire à vélo, balades, randonnées, visites de villes, de régions, de pays. Des idées d'itinéraires, de découvertes et de rencontres.
  • Contact

Rechercher Sur Ce Blog