Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 15:57

La Véloscénie de Dynamobile

V40 Paris le Mont-Saint-Michel 15-25 juillet 2016

Dynamobile http://www.dynamobile.net/ est un événement européen militant, festif et convivial, orienté autour des thèmes : l'environnement , la santé, la mobilité et l'Europe.

Cette année, Dynamobile a roulé vers la baie du Mont-Saint-Michel. L’itinéraire qu’elle a reconnu et emprunté (en vert sur la carte) comporte quelques différences avec l’itinéraire officiel (en bleu). Ce qui montre que des variantes sont possibles et intéressantes. Avec Lucette nous avons participé à l’aventure. Ce fût un voyage très agréable.

s

15 juillet Sceaux Massy

Le gros des participants partaient de Bruxelles en car. Nous arrivons par la belle gare de l’Est. Pour rejoindre le rendez-vous à Sceaux en traversant Paris facilement. C’est de l’autre côté du périphérique que la place du vélo est moins facile. La belle promenade des aqueducs ne cherche pas à faciliter le passage des vélos ! Puis il n’y a que 4km pour atteindre l’allée d’honneur qui mène au parc de Sceaux et toujours pas de piste cyclable ni sur la route ni sur l’allée.

Nous retrouvons le groupe à l’entrée prévue du Parc où commence le voyage par une visite du château et du parc dont Colbert confia la création à Le Nôtre. La montée au château, la cascade, le grand canal, magnifique !

Nous rejoignons le gymnase de Massy où nous logeons, par la coulée verte qui passe tout près. Un des premiers axes vélo de l’agglomération parisienne. Il a bien vieilli, mériterait un peu d’entretien et moins de barrières.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

16 juillet Massy Bonnelles

Au départ de Massy, il y a bien quelques pistes cyclables mais elles n’ont pas l’air d’être réalisées pour être utilisées et constituer un itinéraire. La traversée de plusieurs grandes routes est un peu longue pour 180 cyclistes. Un regroupement finit par se faire sur le parking vide d’un centre commercial ! Un passage souterrain sous la D188 et nous voilà dans un tissu rurbain de champs, bâtiments d’activités dispersés, pavillons et vieux villages. Une descente nous amène à la promenade de l’Yvette, belle coulée verte le long de la rivière. Nous la suivrons sur plus de 4km presque jusqu’à Orsay. Le revêtement est en mauvais état, les bouches d’égout dépassent souvent. Cela a valu une chute à une participante. C’est dommage de ne pas en faire un aménagement en voie verte correct. Vélos et piétons n’apportent aucune nuisance à l’environnement.

A Orsay, nous faisons un petit détour par La Bouvêche où nous accueille la Mairie pour quelques mots, un apéritif somptueux et la pose de midi dans ce parc et ce château très agréables.

Nous reprenons la route en redescendant vers l’Yvette que nous continuons à remonter. C’est la traversée de l’université de Paris Sud très calme en ce mois de juillet, mais étonnante par l’absence d’aménagements cyclables, les seuls réalisés dans la 2éme partie sont difficiles d’accès à vélo. On croit rêver ! La place accordée au vélo dans la société est bien faible. Que de progrès restent à faire !

Maintenant il faut monter sur le plateau. Le parcours est une succession de petites rues calmes mais parfois pentues, de parc et de chemins qui amènent sur l’emprise d’une ancienne voie ferrée, passage d’un tunnel, viaduc des Fauvettes c’est la pleine nature. Quel changement !

Il faut quitter cette forêt pour traverser, une nouvelle fois, ces zones rurbaines, de champs, de pavillons, d’activités, de supérette, et d’équipements posés là, un peu dans le désordre entre des grandes routes qui vont certainement quelque part, pour atteindre à nouveau l’emprise de l’ancienne voie ferrée qui a été utilisée comme plateforme d’essai pour l’aérotrain . Un aménagement plutôt sommaire nous permet d’arriver à Bonnelles. Barrières, chicanes, bordures, etc rien n'est fait pour faciliter le passage des vélos. A Bonnelles, nous rencontrons les élus qui voudraient bien prolonger le parcours sur des terrains leur appartenant mais la CA de Rambouillet n’a pas les mêmes priorités alors que Département et Région seraient partants! Les progrès du vélo restent bien compliqués.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

17 juillet Bonnelles Chartres

Dynamobile a choisi d’aller directement à Chartres pour y faire une étape. Des petites routes très tranquilles en forêt au départ jusqu’à Clairefontaine puis en alternance avec de plus en plus de champs de blé et la traversé de villages, chapelles, châteaux, Bleury St Synphorien, Ymarey, Chamseru, Coltainville et quelques vues sur la cathédrale au loin avant de rejoindre la vallée de l’Eure et la belle coulée verte jusqu’à Chartres. Pour l’arrivée de Dynamobile la quasi-totalité des barrières avaient été ouverte, heureusement car elles ne facilitent pas le passage des cyclistes comme nous le verrons le lendemain. Bien sûr les visites de la cathédrale ont été bien suivies avant l’accueil chaleureux de la mairie dans l’ancienne chapelle St André.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

18 juillet Chartres Condé sur Huisne

Pour cette étape aussi Dynamobile a choisi d’aller directement à Condé sur Huisne en quittant Chartres par la coulée verte et en remontant la vallée de l’Eure et traversant les villages, Fontenay, St Georges, St Luperce, Courville, Chuisnes. Une petite montée pour la quitter en traversant le foret Montecot pour pénétrer dans le Perche en redescendant sur la Loupe et Bretoncelles

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

19 juillet Condé sur Huisne Alençon

Étape essentiellement sur une voie verte crée en 2010 en sable compacté. L’avantage est le parcours ombragé même si l’on ne voit plus le paysage et cela devient monotone, la végétation se développe. Ici elle devient même bien envahissante et nécessite de faire attention de ne pas accrocher une ronce au niveau du visage. Prévenues du passage de Dynamobile toutes les barrières qui restent en état sont ouvertes. Mais beaucoup sont déjà mangées par les vers. Avec les panneaux céder le passage la majorité sont inutiles. Dans la partie centrale de part et d’autre de Mortagne-au-Perche , la chaussée est très dégradée et certaines parties sont même impraticables. Nous avons eu beaucoup de crevaisons et au retour l’un de nous a même explosé un pneu. Et impossible de trouver un pneu de rechange dans les environs.

Nous avons mangé à Mortagne dans le parc de la mairie. La chaleur nous a incités à rester à l’ombre des tilleuls. C’est au retour que nous avons pu voir cette petite ville agréable et animée.

La baignade au plan d’eau de Le Mêle sur Sarthe a été très appréciée. Retardés par de nombreux incidents et crevaisons, l’arrivée à Alençon a été laborieuse et tardive. Comme l’a dit le maire adjoint qui nous a reçus, nous avons vécu la seule journée par an où le thermomètre dépasse les 36° !

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

20 juillet Alençon Bagnoles de l’Orne

Une étape un peu plus courte, mais sur route partagée assez vallonnée. Elle permet d’apprécier la campagne normande en traversant de nombreux villages. Au départ d’Alençon nous empruntons un tronçon de 800m de voie verte, le sentier du Milieu, un peu étroit et parfois sommaire. On a l’impression que des barrières ont été mises en place pour éviter que trop de cyclistes l’empruntent. Apres une pause à la Roche Mabile dans l'herbe entre l'église et la mairie, nous poursuivons la route dans la campagne jusqu'à la maison du parc Normandie Maine pour le piquenique devant la boutique de produits régionaux. Nous traversons le château de Carouges, cette place forte de la guerre de cent ans devenue demeure de prestige. Encore cette campagne agréable puis nous entrons dans la forêt avec un arrêt à l’étang du Jard. Voilà Bagnoles de L’Orne, cette charmante station thermale de la belle époque.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

21 juillet Bagnoles de l’Orne St Hilaire du Harcouët

Dynamobile a choisi d’éviter les grands alignements des allées forestières pour les petites routes au pied de la crête boisée. Le parcours, agréable dans le bocage retrouve la Véloscénie au Perrou. Il nous mène à Domfront. Derrière son château en ruine, cette belle petite ville aux allures médiévales, a belle allure. L’église en béton armé du début du XXème siècle a été totalement restaurée et on peut admire ses fresques de style Byzantin.

La pause pique-nique à St Cyr-du-Bailleul, agréable village avec un café épicerie et un restaurant de qualité qui a des difficultés pour survivre. C’est regrettable qu’une véloroute ne passe pas par ces villages qui deviennent des déserts.

Plus loin nous quittons la voie verte pour des petites routes tranquilles dans le bocage avec une pause à Notre-Dame-du-Touchet avant d’arriver à St Hilaire-du-Harcouët

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

22 juillet St Hilaire du Harcouët Ducey

La « route des Lacs », certes un peu plus vallonnée que la Véloscénie est particulièrement jolie. En quittant St Hilaire-du-Harcouët nous empruntons un « double sens cyclable » DSC très bien aménagé. Même dans une commune de 6500 habitants il est possible de prendre en compte les déplacements à vélo.

On retrouve très vite les agréables petites toutes avec une pause au barrage de Vezins. Il alimente une centrale hydroélectrique qui fait l’objet d’un plan de destruction pour permettre aux saumons sauvages de remonter la rivière. Il semble que la population préfère conserver l’énergie renouvelable.

La pause de midi a lieu à St James, petite ville fondée par Guillaume le Conquérant. Elle est connue pour sa tricotterie de pulls marins que certains visiteront. D’autres iront au cimetière américain.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

23 juillet Ducey Avranches.

Pour préparer la visite du Mont, une journée à Avranches pour admirer les manuscrits du Mont St Michel et au Groin du sud pour contempler la Merveille de l’autre côté de la baie.

La montée à Avranches est un peu raide mais courte. Le musée de l’histoire du Mont est très intéressant.

Le parcours le long de la côte de la baie est très beau, avec le passage au prieuré de St Léonard, à l’écomusée de la Baie et ses vues sur le Mont. Beaucoup de tronçons en route partagée sont en très mauvais état et les parties en voie verte sont des mauvais chemins en gravier. La signalisation de balisage est très insuffisante. C’est un tronçon de l’EV4 nous l’avons repris le 25 juillet jusqu’à Granville. Il est intéressant. Il mériterait un gros effort d’aménagement pour être attractif !

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

24 juillet Ducey Le Mont-Saint-Michel

L’Apothéose ! Superbe journée avec le beau temps. Depuis Pontaubault, le parcours balisé pour se rendre au Mont semble un peu compliqué mais il donne plusieurs beaux points de vue, comme celui de Huisnes-sur-mer. Le passage de la digue du Couesnon est superbe, on arrive aux parkings où des arceaux vélos sont installés. De là, soit on prend les navettes gratuites, soit un cheminement de 2.8km permettant de rejoindre le Mont. D’autres arceaux vélos sont installés plus près, à 2km, au niveau du barrage et de la nouvelle place.

Du 1er Avril au 30 septembre l’accès à vélo au Mont est interdit de 10h à 18h. Des panneaux à « messages variables » manuels le signalent et parfois des gendarmes sont présents. Ce n’est pas acceptable. Mais les discussions reprennent pour assurer cet accès au moins à ceux qui vivent et travaillent sur le Rocher. Pour des touristes, laisser son vélo dans les parkings prévus à cet effet pour la journée pourrait être acceptable. Il est souhaitable que ce parking soit contrôlé ou surveillé. Restera la question des sacoches. Pour l’instant il est conseillé de les laisser au lieu où l’on a fait étape pour la nuit.

Pour plus d’informations sur ce sujet consultez :Vélocité Avranche, Isabelleetlevélo

A part cette question, l’aménagement réalisé est superbe. Nous avons passé une journée magnifique à visiter ce lieu, L’abbaye, le parcours des remparts, une messe pour certains et une promenade dans la baie vers le rocher de Tomblaine.

Le retour peut se faire par un parcours plus direct qui pourrait être balisé.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

En Conclusion

La Vélocénie est un beau projet avec le très bel objectif du Mont-Saint-Michel. Sur le parcours assez facile, elle permet de découvrir des villes et régions agréables. Par contre il reste beaucoup à faire. En Ile de France, reste à créer un itinéraire satisfaisant. Il semble manquer l’autorité pour cela et la volonté des maitres d’ouvrages.

Plusieurs tronçons empruntent des voies vertes réalisées sur d’anciennes voies ferrées. Elles nécessitent des travaux d’entretien de la chaussée et de la végétation qui devient envahissante. Ces emprises sont bordées de plantations importantes qui ne permettent plus de voir les pays traversés et deviennent monotones. Il est souhaitable de proposer des variantes de l’itinéraire sur des petites routes partagées permettant de traverser le bocage et les petites villes et villages de ces région qui se meurent doucement.

Nous n'avons pas rencontré beaucoup de monde et c'est bien dommage.

Développer l'itinéraire avec des variantes, finir son aménagement et l'entretenir sérieusement sont les seules solutions pour le rendre plus attractif pour le plus grand nombre, touristes français et européens mais aussi cyclistes les locaux.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

Quelques Mots sur Dynamobile

L’organisation de Dynamobile est le travail d’une équipe d’une trentaine de personnes en liaison avec les associations militantes pour le vélo dans les villes et entre les villes des régions traversées. Elle a réuni cette année, pour ces vacances à vélo, près de 180 personnes de tous les âges : enfants, adolescents, adultes, pendant 10 jours pour faire près de 600km

Bonnes pratiques : Chaque participant reçoit un carnet de route, un badge avec son nom pour faciliter les contacts et si, on le souhaite, une pochette avec des tracts d’information distribuée aux personnes rencontrées. Chacun porte ses bagages

Sur la route : Chacun respecte code de la route et les consignes du chef de caravane. Il est devant avec le guide. A chaque carrefour il place les capitaines de route qui facilitent leur traversée des ronds-points. A chaque changement de direction il demande à un signaleur d’indiquer avec son vélo la direction à prendre. Capitaines de routes et signaleurs restent en position jusqu’au passage du vélo balai. Ainsi la caravane peut s’allonger, éviter les groupes important et assurer une bonne sécurité. Personne ne peut se perdre. Des regroupements ont lieu et coïncident avec des pauses dans des lieux ombragés ou points d’intérêt et places de village. Un bar solaire accompagne la caravane et propose des boissons de provenance locale. Une camionnette suit la caravane pour l'approvisionner en eau.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

Repas : Une cuisine roulante suit la randonnée et prépare les repas à partir de produits bio avec un approvisionnement local. L’épluchage des légumes et la vaisselle est fait par les participants. Déjeuner et souper fonctionne en self-service.

Logement : il est assuré dans des gymnases mis à disposition par les communes d'accueil. Dans la mesure du possible les petits locaux sont réservés aux familles et ronfleurs. Il est aussi souvent possible de planter une tente.

Plus d’information : http://www.dynamobile.net/

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

Retour

Des cars sont venus chercher les participants pour rentrer à Lille et Bruxelles. Pour Paris, avec quelques uns et Michel Delmotte, qui a beaucoup aidé Dynamobile à la préparation et qui connait bien la région, nous avons fait le retour à vélo jusqu’à Nogent-le-Rotrou.

Nous avons commencé par rejoindre ce qui devrait être l’EV4 Grandville, petite ville balnéaire au charme un peu désuet avec sa pittoresque vieille ville sur son rocher. Dommage que personne ne se préoccupe de faire une place correcte pour les cyclistes sur ce parcours ! Puis les 4 jours suivant nous traversons cette Normandie sur des petites routes désertes, un peu au nord de la Vélocénie toujours un peu vallonnées, sans excès (en rouge sur la carte). C’est l’occasion de découvertes de lieux et petites villes dont nous n’imaginons pas l’existence.

La gare de Folligny , Sainte-Pience son église et son café, Brécey, Bellefontaine et son adorable petite église, Mortain, La Fosse d’Arthour ( le roi de la légende) et son panorama sur la campagne, Lonlay-l’Abbaye, les forges de Varennes du 19ème avec la sauvegarde de races locales de poules, dindons et chèvres en voie de disparition, la Ferrière-aux-Etangs, Rânes, un menhir à Montmerrei, le château d’Ô, Sées sa basilique de l’Immaculée Conception et sa cathédrale, Mortagne-au-Perche, la Chapelle-Montligeon et sa basilique, Nogent-le-Rotrou.

Nous avons passé 15 jours de vacances riches en vérifiant encore une fois que le vélo reste bien le meilleur moyen de visiter nos pays.

Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile
Le Mont-Saint-Michel La Véloscénie de Dynamobile

Partager cet article

Repost 0
Published by La vie à vélo - dans itineraires
commenter cet article

commentaires

Claude ERNOULD 06/03/2017 14:55

Merci Albert de m'avoir fait fait revivre notre belle randonnée
un des capitaines de route.

La vie à vélo 07/03/2017 21:31

Merci. Pour moi aussi ce voyage avec vous a été un grand plaisir couronnée par cette journée inoubliable au Mont!

Adrien 08/09/2016 00:48

Toujours aussi agréable à lire, Albert.

Catherine 05/09/2016 18:09

Infatigable Albert ....

Michel CHENEBEAU 02/09/2016 15:19

Merci Albert pour cet intéressant reportage. Je ne suis pas un grand fanatique des parcours en gros groupes, mais ça donne envie d'y aller. Pourquoi pas l'année prochaine dans une autre région, et vive le voyage à vélo.
Michel de Rennes

Thomas 28/08/2016 20:59

Joli compte rendu, on remercie Antoine de nous en avoir parlé ce week-end !

gabrielle 27/08/2016 21:46

Merci de nous faire partager cette belle aventure.Je suis étonné par le nombre de familles avec des enfants petits. Ce devait être galère our eux de franchir les barrières ! À bientôt, Luc

La vie à vélo 29/08/2016 13:02

Il faut donner envie d'aller au Mont St Michel à vélo. C'est fabuleux! Je regrette beaucoup qu'avec la com qui est faite sur l'interdit partiel du vélo de 10h à 18h beaucoup de gens que j'ai rencontré ont renoncé à y aller ou y sont allé en voiture!

Isabelle 29/08/2016 12:37

Beau reportage, qui met bien le doigt sur les insuffisances de l'itinéraire. Je vais mettre sur mon blog un lien vers lui dès que j'aurais décidé de la place la plus pertinente.

La vie à vélo 28/08/2016 00:15

En Effet c’est un problème pour tous et pour les remorques, tandem, etc.. Cela prend plus de temps. Plusieurs gestionnaire informé du passage de Dynamobile ont ouvert toute les barrières. Cela a été le cas à l'arrivée à Chartres, et de Condé-sur-Huisne. De Ducey à Pontaubault les barrières sont amovibles et le premier l'ouvrait et le dernier la fermait;
Ces barrières sont malheureusement conçues pour ralentir les vélo alors que leur utilité ne devrait uniquement limiter l'accès des véhicules motorisés.

Laure 10/08/2016 12:51

Jolie ballade! Merci de le partager!

La vie à vélo 10/08/2016 15:42

Oui cela vaut la peine d'en profiter.