Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 22:39

 

Cette année, avec les amis de L3V, nous avons choisi de faire le Tour de la Bourgogne. On parle souvent de cette réalisation dans cette belle région qui investit beaucoup dans les aménagements cyclables. C’est une bonne occasion de voir sur le terrain ce qu’il en est.

Le rendez-vous est fixé le 6 juillet à Dijon au camping du lac Kir. Venir à Dijon en train de Lorraine n’est pas très pratique. Pas de trains proposés entre St Dizier ou Toul et Dijon. Il faut passer par Paris ou Belfort ! Finalement nous profitons d’un covoiturage avec des amis qui avaient des enfants à ramener pour débarquer à Asnières les Dijon.

 Grâce aux « itinéraires malins » trouvés sur le site,  nous rentrons dans Dijon facilement malgré le chantier du tramway.  


 Le canal de Bourgogne 270 km de Dijon à Migennes.

 

01 Dijon parc du lac KirTrès agréable parcours en 3 parties. Dijon - Pont de Pagny, 25km, c’est une belle voie verte en enrobé qui suit le canal de Bourgogne.  Il y a beaucoup de monde, surtout des cyclistes d’un certain âge qui roulent plutôt  vite.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07 Canal de Bourgogne vers GisseyPont de Pagny - Montbard, plus précisément Rougemont, à la limite du département de la Côte d’Or, le chemin de halage est en stabilisé bien roulant mais très désagréable par temps de pluie.  Nous avons pu en juger avec une fin d’après-midi bien arrosée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19 Chemin de halagePlus au Nord dans l’Yonne, l’aménagement annoncé n’est pas encore réalisé. Il n’y a donc plus de balisage mais le chemin est en général bien roulant, avec un peu plus d’herbe, seul quelques courts tronçons nécessitent un peu de prudence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parcours le long du canal est toujours agréable. Plutôt encaissé au départ et petit à petit la vallée s’élargit. Il est bordé de beaux allégements d’arbres : frênes, érables, pins, peupliers, puis aulnes, érables champêtres. Les maisons éclusières sont toujours bien soignées.   Tout le long du trajet de petites villes plus ou moins endormies nous révèlent leur riche passé.

06 Pouilly en AuxoisLe toueur de Pouilly en Auxois, le parc de Buffon à Montbard,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15 Tonnerre la Fosse Dionne

16Tonnerre Hotel Dieu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la fosse Dionne et l’Hôtel-Dieu de Marguerite de Bourgogne à Tonnerre,

20 St Florentin le port21 Migennes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

St Florentin et Migennes, ancienne étape pour les locomotives à vapeur ! 


05 CommarinQuelques haltes ou petits détour pour découvrir des châteaux.  Ils sont nombreux. Nous avons bien aimé Commarin.   Mais aussi l’abbaye de Fontenay,

09 Alésia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la statue de Vercingétorix,

 

 

 

 

 

 

 

08 St Thibaultl’église St Thiébaud et la surprenante Forge de Buffon.

C’est un parcours très riche et je trouve dommage qu’il n’y ait pas plus de monde pour en profiter. Nous n’avons jamais croisé plus de 40 cyclistes par jour, en général des jeunes, des familles mais les plus âgés généralement sont des étrangers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 Canal de BourgogneC’est vrai que le parcours n’est pas très confortable. Dans les dernières parties aménagées, on remarque que les petites rampes pour monter sur les ouvrages de franchissement ou passer les écluses ont été goudronnées. C’est agréable. Quand elles ne le sont pas l’érosion fait ressortir les graviers et c’est très désagréable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Canal Du Nivernais 230 km de Migennes à Décize

22 A Bonnard on rejoint les bords de l'yonneL’Yonne est une très belle rivière que l’on remonte le long du canal du Nivernais  réalisé au début du 19éme siècle pour transporter le bois du Morvan pour chauffer Paris.

De Migennes à Auxerre, les 30 premiers km, jusqu’à Auxerre ne sont pas balisés. Des petits bouts de voies vertes existent reliés par des routes tranquilles. Les passages des bords de l’Yonne sont beaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23 Barrière de MoneteauSeulement 3 points difficiles : le passage inférieur sous les voies ferrées de Migennes avec des escaliers à descendre, à Monéteau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25 Entrée dans Auxerreet à l’entrée d’Auxerre, juste après le passage sous la N6, 2 barrières complètement stupides (comme on en rencontre trop souvent)  obligent les cyclistes à mettre pied à terre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A partir d’Auxerre, même si le départ n’est pas indiqué, on suit le canal du Nivernais à partir du parc  sur une très belle Voie Verte.  La signalisation est parfaite à partir de Vaux. La voie commence dans le parc de l’AJ Auxerre. Il n’y a que 2 petits tronçons en véloroute entre Auxerre et Vaux. Ils ne sont pas gênants. Par contre celui de Lucy – Crain – Coulanges, sur une route  fréquentée par des camions, est désagréable et sans intérêt. La partie de la Nièvre, après Clamecy, est en enduit sur tout le parcours. A noter également, dans l’Yonne,  l’absence de barrières sur tout le parcours.

35 Le porche végetal remplace la barrièreDans la Nièvre, celles qui existent sont ouvertes ou ont un passage libre très satisfaisant et nous n’avons pas constaté de fréquentation non autorisée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

29 canal du NivernaisLa Vallée de l’Yonne est très belle, assez encaissée avec parfois des rochers, anciens récifs coralliens, et des  falaises.

Celle du Saussois et de Surgy sont des hauts lieux d’escalade.  C’est le grand livre ouvert de la nature.   Après le passage des  échelles des écluses de Sardy-lés-Epiry  et le lac Baye, la descente vers Décize sur  le versant Loire est plus ouverte.  Si la nature est très présente sur tout le parcours, l’histoire est là aussi. Celle d’Auxerre est  riche et on pose le vélo pour visiter la vieille ville. Clamecy, Décize ont aussi un charme un peu triste de petites villes au riche passé mais qui ont du mal à rester éveillées.

 

 

 

 

 

30 Cravant

De nombreux villages  bourguignons ou sites sur le canal comme Cravant,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

31 A Mailly le Chateau on prend de la hauteur pour la vueMailly le Château,

 

 

 

33 et montre les flotteurs à l'oeuvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

36 Fleury, le barrage à aiguillesl’écluse de Fleury et son barrage à aiguille, Machine, ancienne cité minière,  font partie des haltes que nous avons appréciées.

Nous avons croisé beaucoup plus de cyclistes que sur le canal de Bourgogne, des étrangers bien sûr mais aussi des français en famille. C’est  la randonnée idéale à faire avec des enfants. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Loire et l’Eurovélo 6 de  Décize à Chalon-sur-Saône 200 km

37 DecizeA Décize nous rejoignons la vallée de la Loire et l’itinéraire de l’Eurovélo 6. Une partie du groupe n’est pas allé à Décize car pour gagner Bourbon Lancy une Véloroute coupe avant. Je voulais voir Machine et Décize et pour éviter la Véloroute au parcours vallonné nous avons pris le chemin du canal latéral à la Loire qui, bien que non aménagé, est très praticable. Nous n’étions pas les seuls à avoir fait ce choix car nous avons croisé beaucoup de monde. A Gannay nous avons rejoint Cronat où nous avons retrouvé le groupe et continuer jusqu’à

 

 

 

 

 

 

 

42 Bourbon LancyBourbon Lancy,  très  sympathique petite ville d’eau avec son beffroi,  ses maisons à colombage,  étonnant musée dans l’ancienne église St Nazaire. C’est une bonne étape  où l’accueil du cycliste est soigné.

Apres avoir quitté la ville en longeant l’étang du Breuil,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

43 traversée de la D974nous  gagnons la  Voie Verte  réalisée sur une ancienne voie ferrée qui conduit à Diou.  Il faut traverser la Loire et sur l’autre rive,  la Voie Verte réalisée par l’Allier amène à Digon. Grâce à la végétation existante le long de l’ancienne  voie ferrée et du canal ,  le trajet  dans la plaine de la Loire est agréable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

43 Entre Diou et DigoinLes  barrières trop étroites sont  souvent mal placées dans les rampes des ouvrages.  Après une halte au pont canal, nous quittons la Loire et poursuivons jusqu’à Paray le Monial. Nous retrouvons le paysage typique de la Bourgogne, pâturages  clos par des haies d’où émergent de magnifiques chênes.   La Voies Verte est  très agréable et ne présente aucune barrière ! Un plaisir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

46 Paray le monialParay le Monial est un lieu de pèlerinage  très vivant autour de la basilique et de ses parcs, mais le centre de la ville mérite aussi le détour.

 Après, le Tour de Bourgogne propose un itinéraire en Véloroute qui s’écarte  souvent du canal du centre. Son profil accidenté, qui en fait plutôt un itinéraire de boucles locales, nous amène à rester sur la D974 qui longe le canal. Jusqu’à Montceau-les-Mines, il n’y a pas trop de trafic mais c’est un dimanche de juillet ! 

 

 

 

 

 

 

 

47 Montceau les MinesA Montceau-Les-Mines, la Communauté de Communes prépare une nouvelle entrée de la ville en investissant dans l’aménagement de l’avenue Maréchal  Leclerc  et  la restructuration du centre commercial. Espérons que l’Eurovélo 6 a bien été pris en compte dans ces aménagements coûteux ! Aujourd’hui, l’absence d’aménagement ne nous donne pas envie de nous arrêter. Dans ce labyrinthe nous n’avons pas trouvé le musée de la mine à Blanzy.

 Entre Montceau-les-Mines et Montchanin, on pourrait espérer un itinéraire cyclable acceptable. Ce n’est malheureusement pas le cas. Par contre, le réseau de voies rapides est si attirant qu’on s’y retrouve dessus à plusieurs reprises et nous sommes obligés de revenir en arrière.

 

 

 

49 MontchaninA Montchanin, il nous faut toute notre longue expérience pour trouver, à travers un parking saturé de voitures,  le petit bout de Voie Verte qui longe l’étang.  Après St Julien sur Dheune, nous  retrouvons la D974 avec, là, plus de trafic et la pluie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

50 en arrivant à ChalonCe n’est qu’à St Leger sur Dheune que nous retrouvons une très belle voie verte comme les Bourguignons savent bien faire. Quel plaisir ! C’est maintenant que l’on a envie de s’arrêter pour mieux en profiter !

Il est surprenant que le parcours de l’Eurovélo 6 Nantes Budapest ne soit pas mieux aménagé et balisé entre Décize et Chalon-sur-Saône.  Le trajet proposé en véloroute relève plus de la boucle locale que d’un grand itinéraire.  Ils ont  un profil trop difficile pour les cyclistes chargés et les enfants.  Le long de la Loire le parcours le plus évident reste le canal même s’il se trouve dans des départements  ou des régions différentes. Les utilisateurs ne connaissent pas « ces frontières ».

 

 

 

 

Notre tour de Bourgogne s’arrête là. C’est dans l’ensemble une randonnée très agréable qui permet de découvrir cette région que nous avons tous traversée sous un autre angle.  C’est un très beau programme de vacances à vélo qui présente, en plus,  l’intérêt de revenir au point de départ ! 

En général nous n’avons rencontré aucun problème d’itinéraire à l’exception des entrées et sorties des villes. Pas trop à Dijon encore qu’il n’y ait aucune indication pour rejoindre la Voie Verte depuis la gare de Dijon. A Auxerre, Montceau-les-Mines, Chalon/Saône qui se gargarisent de Développement Durable et d’Agenda 21 sur leurs sites, il n’y a aucun jalonnement des itinéraires du canal du Nivernais et de l’Eurovélo6. Cela faciliterait l’accueil des cyclistes itinérants qui  sont de plus en plus nombreux et leur donnerait peut être envie de s’arrêter. Ces itinéraires sont aussi très utilisables pour les déplacements quotidiens en contribuant au développement des déplacements doux.

Nous avons tous découvert de nombreuses choses, des lieux, des sites et les hommes qui y vivent.

Pour compenser cette absence de balisage le guide du Tour de la Bourgogne à vélo edité par Chamina est tres utile

Partager cet article

Repost 0
Published by La vie à vélo - dans itineraires
commenter cet article

commentaires

Pierre 12/08/2015 12:22

Super, je cherchais justement un itinéraire pour partir entre amis. Pas évident lorsque tous les participants n'ont pas le même niveau. En tout cas, la Bourgogne me semble une région qui s'y prête bien.

Xavier Maglott 05/02/2014 16:55

Bonjour,

J'ai parcouru avec plaisir votre périple.
Je pense que la partie de Voie Verte entre Chalon et Mâcon vous plairait, avec des secteurs très sauvages, des tunnels vers Cluny et des châteaux bien visibles (notamment Berzé).
Une petite remarque concernant le musée de la mine à Blanzy, il est remarquable mais effectivement difficile à trouver. Attention, il ne se visite pas tous les jours et c'est au moment des journées du patrimoine que tous les bénévoles s'activent pour faire vivre le site dans sa totalité.
Amicalement.
Xavier