Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 22:34

L’AF3V (Association Française pour le développement des Véloroutes et Voies Vertes) a organisé une randonnée sur le parcours de la véloroute des Préalpes du 13 au 17 Juillet 2017. Elle a invité les associations Roue Libre, ADTC Se déplacer autrement (Grenoble), A Pinces et à Vélo, REVV, et la FFCT à participer à cette découverte. Un groupe d’une soixantaine de cyclistes de tout âges (de 11 à 77 ans) de la région Auvergne Rhône Alpes y ont participé de façon temporaire ou permanente et réalisé ce parcours de la véloroute V62 - V63, qui relie Annecy au Rhône en empruntant les rives du Lac d’Annecy puis la vallée de l’Isère.

La véloroute V62-V63 prend forme aujourd’hui. Les cinq étapes d’une soixantaine de kilomètres ont permis de parcourir l’ensemble du trajet. Nous avons été heureux de constater que sur les 270 km, il ne restait à réaliser que le balisage des 32 km entre Pontcharra, Crolles et Bois Français à l’entrée de Grenoble et l’amenagement des 40 km de chemins de terre existants entre Frontenex, Montmélian et Poncharra. Il faut donc sur ces passages encore bien préparer son parcours avant de l’entreprendre.
Nous avons constaté que les tronçons terminés étaient dans l’ensemble accessibles aux familles exceptés plusieurs passages comportant des pentes au déla de 3% et quelques tronçons de routes trop fréquentées. Les paysages découverts sont exceptionnels par leurs variétés et ce voyage, hors des grandes routes, a permis de découvrir un pays que l’on croit connaître. Avec les visites touristiques, naturalistes, industrielles, agricoles et historiques prévues, les participants ont pu se cultiver et approfondir leurs connaissances de la région traversée. Plusieurs lacs ont aussi permis des baignades très appréciées en cette période estivale.
Campings, hôtels, gites et chambres d’hôtes ont permis l’hébergement de tous. Les élus locaux, départementaux et régionaux ainsi que les professionnels du tourisme, les journalistes, nous ont tous bien accueillis, très heureux de voir se réaliser cet itinéraire.
Cette véloroute va rendre possible le passage de touristes en itinérance. Elle sera aussi beaucoup utilisée par les populations locales qui vont pouvoir redécouvrir la possibilité de se déplacer à vélo pour leurs loisirs mais également pour leurs déplacements quotidiens. Elle leur permettera une activité physique quotidienne essentielle à une bonne santé en participant à la réduction de la pollution atmosphérique des vallées alpines.

L’AF3V et les participants souhaitent que cette véloroute V62-V63 soit terminée au plus vite. Ils
souhaitent que les collectivités s’entendent rapidement sur une appellation qui puisse valoriser aussi bien les Alpes qu’elle traverse, que les produits de son terroir comme la Noix et la Mondeuse.

Jeudi 13 juillet Annecy Albertville 46km D+172m D-236m

Nous nous retrouvons tous devant la mairie d’Annecy au bord du lac et nous voilà partis. Malgré le monde, le parcours au bord du lac est un régal. Les chicanes créent des embouteillages mais moins que sur la route. Nous sommes attendus au  musée Paccard qui fabrique des cloches et carillons depuis 210 ans. Il n’y a pas de mention signalant la sortie de la Voie Verte, il ne faut pas la manquer.

Plus loin, guidés par les cyclistes de l’association Roue Libre Albertville, passé le tunnel de Duingt, à l’ancienne gare, nous descendons au bord du lac pour trouver un charment petit coin pour le pique nique et, bien sûr, gouter l’eau claire ; une baignade dans ce lac majestueux est un régal !

Nous continuons à monter vers Faverges avec une halte à l’eglise St Jean Batiste de Vuiz et son musée archéologique, lieu interessant qui mériterait d’avoir un accès aménagé. Quand on a des lieux comme celui-là, il ne faut pas les cacher ! Puis c’est la descente vers Ugine, toujours dans ce cadre superbe entre Aravis et Bauges avec le Beaufortain en fond de scène. Halte dans le beau parc des Berges de la Chaise pour parler un peu de cette ville haut-lieu de l’électométallurgie des aciers spéciaux, l’inox à partir du tout début du 20ème siécle. Dommage que la voie verte passe au milieu de l’aire de jeux qui est toujours très fréquentée et crée des conflits inutiles.

Ici nous trouvons l’Arly jusqu’à Albertville où nous sommes accueillis par la mairie pour échanger sur l’intérêt de l’itinéraire. Le soir c’était la fête nationale avec feu d’artifice et bal!

Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63

Vendredi 14 juillet: Albertville Montmélian 44km D+ 88m D- 176m

Avec plusieurs cyclistes de Montmélian qui nous ont rejoint, nous quittons l’Arly pour rejoindre l’Isère. C’est au pont Albertin qu’on la traverse et la longe jusqu’à St Hélène sur Isère où l’amenagement s’arrète aujourd’hui. Si l’on ne veut pas prendre ces chemins de terre ou au revêtement médiocre, il faut prendre à Frontenex la D201 vers Grésy-sur-Isère et St-Pierre-d’Albigny. Sinon des chemins permettent de continuer le long de l’A430, passer dessous et rejoindre le pont de Grésy-sur-Isère. De là, une petite route rejoint l’étang de Grésy et des chemins longent le ruisseau de la Bialle jusqu’au lac de Carouge, encore une baignade sympathique. Le Château de Miolans dresse ses tours au dessus de la vallée.

A St-Pierre-d’Albigny, nous visitons Fibr’Etik, cet atelier de réinsertion réutilisant des bâches de camion. Des sacoches adaptées au guidon de vélo sont fabriquées depuis peu de temps.

Puis nous continuons vers Montmélian pour faire une halte au jardin de Höchst pour un échange avec les élus, agrémenté d’un goûter.

Nous traversons ensuite l’Isère sur le pont Morens, monument historique, construit en 1680 et rejoignons le camping à côté de la gare de St-Hélène-du-lac pour manger la Paella et les crèpes de David, confectionnées sur un four qu’il a tracté derrière son vélo.  

Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63

Samedi 15 juillet: Montmélian Grenoble 63km   D+200m D- 255m

Les Grenoblois nous rejoignent pour traverser le parc Alpespace et rejoindre la digue de l’Isère jusqu’à Pontcharra. Après le plan d’eau des Lônes comme il n’y a plus de pont sur le Bréda, nous traversons la zone de loisirs pour rejoindre la voie ferrée et la suivre jusqu’à la gare que nous traversons par une très large et belle rampe. Passés le pont de la Gache, sous le fort du Barraux, nous rejoignons une petite route tranquille parallèle à la grande route.

C’est le chemin de l’Empereur; le nom aurait été donné en 1635 lors du passage de l'Empereur Charles IV, qui se rendait en Avignon ... Cette route très calme, dans la plaine, permet d’apprécier le paysage de la chaine de Belledonne et les falaises de la Chartreuse.

Encore un passage délicat pour traverser la route qui monte au Touvet dominé par son château et ses jardins qui méritent un détour.

Des élus de Crolles et sa communauté viennent à notre rencontre à vélo et roulent avec nous jusqu’à midi. Une petite halte a la vielle église St-Aupré de la Terrasse, puis on redescend dans la plaine. L’itinéraire passe à coté du marais de Monfort où nous sommes attendus par les guides naturalistes qui nous font découvrir la vie étonnante et fragile de ces trois papillons dont la vie est conditionnée par le travail des fourmis !

Puis c’est la traversée de Crolles où il faut redescendre le long du ruisseau de Crolles, le traverser au niveau de la piscine pour rejoindre la rue Henri Fabre, continuer par la rue Jean Monet puis remonter vers Bernin et redescendre pour franchir l’A41 et le longer. Il reste à prendre la route Départementale importante pour rejoindre la voie verte le long de l’Isère  jusqu’à Grenoble. Arrivés au chemin des Agriculteurs, nous nous offrons un petit supplément en passant par le long méandre du Lac de la Taillat pour revenir au parc de l’ile d’Amour et rejoindre la mairie de Grenoble pour un échange avec un élu de la Métro.   

Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63

Dimanche 16 juillet Grenoble St Nazaire en Royans 70km D+ 252m D-299m

Nous nous retrouvons à la gare de Grenoble où une rénovation très réussie vient de se terminer avec un superbe parvis et deux parcs a vélo en silo soit 2000 places. Nous gagnons la berge de l’Isère qui permet de sortir de la ville sans difficulté entre les falaises de la Chartreuse et du Vercors toujours impressionnantes. Apres Vorrepe, la voie verte se poursuit sur la digue dans un cadre bien ombragé le long de l’A49 jusqu’au pont du port de St-Gervais. Ces noms de port, Chemin des Bœufs, …, temoignent de l’utilisation de l’Isère pour le transport. L’itinéraire se poursuit en route partagée qui remonte sur la terrasse puis traverse les noyeraies jusqu’à Vinay. Un peu a l’écart de la véloroute se trouve le Grand Séchoir où nous faisons étape pour échanger avec les élus puis visiter ce musée qui présente l’activité importante de la région autour des noix.

La traversée de Vinay se passe entre le centre du bourg et la gare mais donne accès au collège. Dommage que la traversée du Tréry se fasse sur une passerelle trop étroite où il faut passer à pied suivie d’une montée bien raide qui vont nuire à l’itinéraire.

Nous retrouvons la Noyeraie. La Chapelle de Beaulieu est une halte agréable. Dans la longue descente vers le pont du Perron, une porcherie devrait pouvoir controler ses rejets peu engageants. Au Perron il faut contourner l’établissement par une autre bonne montée suivie d’une descente, puis encore une autre pour arriver au pont de Beauvoir. Après une traversée de l’Isère, un court passage à St Romans par des routes pas très interessantes et assez fréquentées, on retrouve des petites routes plus calmes du lac de Marandran avant de revenir traverser l’Isère à la Sône. C’est là, en remontant un peu l’Isère, que se trouve Le Jardin des Fontaines Pétrifantes que la chaleur nous a fait bien apprécier. Un bateau à roue vient de St-Nazaire en Royans dans ce lieu plein de charmes.

Puis nous gagnons St-Hilaire du Rosier. St Nazaire-en-Royans est un peu en retrait sur la Bourne sous l’impressionnant acqueduc qui permet de canaliser l’eau de la Bourne pour irriguer la plaine Valentinoise avec l’eau du Vercors. Cet ouvrage a été réalisé à la fin du 19ème siécle. Il nous faudra revenir pour voir le travail de la résurgence de la rivière qui a creusé ces cavités si complexes de la grotte de Thaïs qui a été habitée.

Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63

Lundi 17 juillet: St Nazaire en Royans  Valence 52km D+265m  D- 301m

Le voyage se poursuit dans les noyers, le long du canal de la Bourne. A Eymeux, nous retrouvons quelques élus de la commune dont les habitants apprécient cette véloroute qui, avec l’equipe de foot, redonne de la vie. A Port d’Ouvey après la traversée de l’Isère et la montée sur la terrasse nous retrouvons nos amis de Romans. La base Fenestrier, haut lieu de l’aviron est calme. C’est dans le parc Edith Piaf du chemin des Boeufs que nous nous arrêtons pour le pique nique en regrettant l’absence de point d’eau et l’état des toilettes !

Nous amis de A Pinces et à Vélo nous emmènent visiter leur atelier Kazacycle en appréciant au passage la vieille ville, La tour de Jacquemart et la collégiale St-Barnard.

Vers le barrage de la Vanelle, les abricotiers et pêchers remplacent les noyers. A Châteauneuf-sur-Isère, nous apprécions la sécurité qu’apporte le Chaucidou dans le passage étroit des carrières de  molasse.

A Pont d’Isère, l’Isère se jète dans le Rhône que nous suivons jusqu’à Valence où nous retrouvons à l’office du tourisme le Maire de Valence vice président de la Région pour le Tourisme. 

Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63
Annecy Valence véloroute des Péalpes V62 V63

Annecy Valence:  témoignages 

http://www.lecrollois.fr/

25 juillet 2017

Randonnée vélo avec l'AF3V entre Montmélian / Crolles

J'ai accompagné avec un crollois les participants regroupés par l'AF3V - Association Française des Véloroutes et Voies Vertes  - entre St Hélène du Lac et Crolles.

Cette association propose de randonner en vélo d'Annecy à Valence en passant par Albertville et Grenoble.

Le but était de valider un itinéraire et  de signaler les difficultés et aménagements avec les élus rencontrés aux étapes.  C'était aussi une façon de faire valoir aux élus le potentiel touristique de cette activité génératrice d'activité économique (camping / hôtel/ visite / achat).

Partis de Crolles le 15 juillet matin, nous les avons retrouvés au camping de l'Escale prés de St Hélène du Lac au sud de Montmélian et en route vers Crolles avec une vingtaine de cyclo bien équipés pour migrer vers Valence. Après avoir suivi l'Isère en cahotant un peu  sur une digue, nous sommes arrivés à Pontcharra au logeant l'ancien terrain de Jamet  (tente, caravane, vêtement de sport  ....) les anciens se souviennent ..... Recharge en  "consommable de vie " au magasin puis La Gâche et juste après  l'ancienne cave viticole, première à droite : le Chemin de l'Empereur et cap jusqu'à La Terrasse (Eglise romane en bord de RD1090).

C'est tout droit, tout plat, tout beau, tout calme entre Belledonne et Chartreuse en fond d'écran !!!! Certaines petites  portions de route ont été refaites pour la circonstance mais attention pas de point d'eau et de ravitaillement. Les cyclos savent anticiper pour mettre "un peu de bois dans la chaudière". La section entre La Terrasse et Lumbin n'est pas très linière et la route mal entretenue (gravillons, bande gazonnée (Voie Verte ...).

Une pose alimentaire est faite au lac de Montfort, cadre  très agréable puis cap sur  Crolles  via le secteur de la piscine (portion refaite) (un esprit chagrineur a fait remarquer sur ce blog que le goudron était trop noir, faiblesse passagère de sa part ....), Casino, site de ST/ Soitec puis la voie sur berge parfaite dans sa portion secteur Métropole mais très perfectible sur le secteur Grésivaudan. On peut regretter de ne pas traverser Crolles par les pistes cyclables bien entretenues (réseau dense) et donc aussi  de "vitaliser" le centre de Crolles, projet en suspens.

Des élus (Vice-Président Transport de la communauté de communes et Adjoint au Transport / Energie de Crolles nous ont rejoint à vélo !!! au Touvet pour échanger avec les animateurs de l'AF3V et ADTC. M. Brunello, adjoint à Crolles, peine à faire admettre à ses collègues la pertinence de mettre à disposition  deux pompes à pied en libre-service sur Crolles. Et pourtant de nombreuses  villes proposent ce matériel très apprécié des cyclistes. Eh oui les idées et les pneus doivent régulièrement être gonflés.

En résumé très belle réussite de cette journée qui  s'est prolongée jusqu'à Valence  et ce depuis Annecy.

Bravo aux organisateurs (-trice) qui ont su créer une  ambiance  conviviale nourrie d'échanges avec les élus.

Une autre portion plus ambitieuse  sera (serait ...)  réalisée après les travaux du Symbi à l'horizon 2021 (source M. le Maire de Crolles)   sur la berge de l'Isère. Patience ... 

voir les épisodes précédents sur le blog, onglet  " déplacement " : en date du 21 Juin 2017 et 08 Nov. 2014

JP Chollet

22 juillet 2017

Le chainon qui manquait

En novembre 2014, Jean-Paul Chollet attirait l’attention du public et des élus sur le chaînon manquant pour un itinéraire bis de la Via Rhôna (voie verte, cyclable), du Léman à la Méditerranée, passant par le Grésivaudan. Il n’y a pas de quoi en être fier, le chaînon manquant était chez nous.

Mais rien n’est immuable. Alors des gens se sont activés, le sujet a été mis à l’ordre du jour d’une récente réunion du comité de concertation sur les espaces agricoles et naturels de Crolles, et, derechef, un itinéraire a été choisi et goudronné entre la piscine et la ferme d’Antan.  

On peut discuter à l’infini le choix du tracé et du revêtement. Je retiens surtout qu’un blocage s’est débloqué, qu’un manquant ne manque plus, que vélos et cyclistes sont bienvenus dans la belle plaine de Crolles et de tout le Grésivaudan … et rien n’interdit aux randonneurs de quitter l’itinéraire balisé pour venir visiter Crolles et traverser le parc du Château par le chemin du Trait d’Union.

Pour le moment, la voie Verte (noire sur la photo) est accessible aux voitures, mais on peut espérer que des panneaux complèteront prochainement le dispositif en réservant l’usage aux piétons, poussettes, rollers, vélos, engins agricoles et, soyons fous, aux chevaux à condition qu’ils soient accompagnés.

Francis Odier, 21 juillet 2017

http://www.lecrollois.fr/archive/2014/10/29/itineraire-bi...

Partager cet article

Repost 0
Published by La vie à vélo - dans Rhône Alpes
commenter cet article

commentaires