Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 09:35

La Maison de l’architecture de la Drôme a organisé un voyage à Copenhague et Malmö. Voilà une bonne occasion de voir cette ville dans ce pays, qui prône une croissance économique durable et veut être à la pointe de la technologie verte : le state of green. En voilà le résultat : Une agglomération de près de 2 millions d'habitants et une ville de 600 000 hab active, jeune et dynamique.

Pourtant dans les années 1990, Copenhague était au bord du gouffre, les usines fermaient les unes après les autres, et quand l'armée a décidé de déplacer sa flotte et ses arsenaux, 10 000 emplois ont disparu se souvient Jens Kramer Mikkelsen, maire de 1989 à 2004 (cf. wikipèdia).

Opéra et Diament Noir
Opéra et Diament Noir

Opéra et Diament Noir

A l'arrivée à Copenhague on a l’impression de débarquer sur une autre planète. Tout le monde est à vélo. On a beau être prévenu, je ne m’attendais pas à un tel trafic de vélos. C'est impressionnant. Le cycliste n'est jamais seul, il est dans un flot dense de vélos qui nécessite un comportement adapté. On a un aperçu de ce monde sur les 2 vidéos : dans la matinée sur une avenue importante de la ville, Norrebrogade et le soir au retour du travail dans le nouveau quartier de Orestad où les cyclistes ont tous le geste pour montrer aux automobilistes leur direction. Avec les autres cyclistes ils ont un code pour s'arrêter et tourner à gauche.

Transport Déplacement

A Copenhague 37% des déplacements se font à vélo, 32% en transport en commun et 25% en voiture. L’organisation de la ville et de l’agglomération est faite avec l’objectif de 50% des déplacements à vélo en 2015!

Copenhague fait partie de ses villes qui ont mis en œuvre une planification volontaire du développement urbain basé sur le plan à 5 doigts. L'urbanisation se développe le long des lignes de transport en commun et des gares, laissant la nature pénétrer profondément dans le tissus urbain.

Copenhague mise sur l’économie durable

Déplacements à vélo

J’ai demandé à l’Office du Tourisme un plan des itinéraires cyclables de Copenhague. Il n’y en a pas. Ce n’est pas nécessaire, il y a des aménagements cyclables partout !

les "voies vertes"

Ce sont ici, sur les avenues, des pistes cyclables larges, dans chaque sens de circulation qui desservent les quartiers périphériques et permettent l’accès au centre-ville. Peu de carrefours, ce qui permet de maintenir une vitesse régulière et de faire des trajets plus longs, facilement une dizaine de km. De plus en plus larges, elles deviennent des autoroutes à vélos avec une coordination des feux sur la base de la vitesse des vélos de 20km/h et non sur celle des voitures comme il est habituel chez nous!

Malgré le vent, c'est la vitesse habituelle des cyclistes sur leurs vélos à 3 vitesses dans le moyeu et frein par rétropédalage.

Avec un vélo de location pas terrible et le manque d'habitude, j'avais du mal à suivre!

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Les cyclistes ont une attitude particulière sur le vélo, le guidon haut, le buste droit, jambe tendue. On voit toutes les tenues, décontractées mais aussi costume cravate ou jupes souvent plutôt courtes pour ne pas se prendre dans les rayons ce qui n'est pas désagréable à voir.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

La ville améliore ses aménagements en permanence. Elle a publié récemment des "lignes directrices" qui s’adressent aux ingénieurs et techniciens chargés de la voirie, afin qu’ils s’assurent que les infrastructures sont bien adaptées à la circulation cyclable.

On voit de nombreux chantiers d’élargissement des pistes cyclables. Des « voies vertes » comme chez nous, sont créées en rocade pour relier les pénétrantes comme cet étonnant parc urbain Superkilen

De nombreux aménagements pour faciliter la vie des cyclistes sont essayés comme le repose pied au feu sur Norregrade!

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Un nouveau pont serpent à été inauguré cet été pour compléter les passerelles importantes réalisées sur le canal et mieux relier la capitale à sa banlieue Amager, située au sud de la ville. Il constitue le chainon manquant et va faciliter le trajet des 12 000 cyclistes qui circulent à cet endroit chaque jour. Une ancienne passerelle franchit les voies ferrées et permet d’accéder à une gare.

Un autre pont piétons-vélos est en construction entre le vieux port et l'Opéra. Étonnant, on ne construit ici que des ponts pour les piétons et les vélos!

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Le vélo est utilisé au quotidien pour transporter ses enfants, sa famille, son chien, ses courses aussi bien dans le centre ville que dans les petits centres commerciaux des quartiers anciens et nouveaux. L'usage du vélo cargo est très développé.

Je n'ai pas vu un local commercial fermé ou à vendre.

Le long des principaux axes, tous les 500m, on trouve des vélocistes pour la vente et la réparation. Ils ont tous un gonfleur accessible directement depuis la rue.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Vélo en libre-service

Bycykel, le nouveau vélo en libre service de Copenhague est un « smart bike » urbain, doté d’un moteur électrique et de plusieurs vitesses. Il permet de pédaler sur n’importe quel terrain, même les montées. Un GPS est même intégré sur le guidon ! Si les trajets ne sont pas très chers, la caution est parait-il élevée.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Transports en commun:

Se déplacer à Copenhague en transport en commun est aussi facile, rapide et avantageux. Bus, trains, métro, et même les bateaux – bus, sont très pratiques.

Il y a de nombreuses lignes de trains régionaux et locaux, S-Tog. Les gares sont des centres d’échange importants. La gare centrale Hovedbanegården est impressionnante.

La gare Nørreport, interconnexion entre le métro et les trains locaux en souterrain est la gare la plus fréquentée. Elle est encore en chantier.

Comme il est très facile de venir à la gare à vélo, la complémentarité train-vélo est évidente et toutes les gares sont entourées de nombreux vélos en stationnement qui débordent sur les trottoirs.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Métro

Depuis une dizaine d’années, 2 lignes de métro automatique ont été créées. L'une dessert l'aéroport et l'autre supporte les extensions urbaines du sud de la ville. Les 6 stations sont chacune le centre d’un nouveau quartier. En centre-ville, il est en souterrain assez profond avec des puits de lumière pour profiter de l'éclairage naturel. Il passe en aérien en périphérie pour faciliter les franchissements.

On peut prendre le métro avec son vélo.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Bus et bateau- bus

Il y a aussi de nombreuses lignes de bus et pas de pb de cohabitation aux arrêts avec les cyclistes. Ils attendent que les passagers descendent ou montent dans le bus ! Cela ne dure jamais très longtemps !

Une ligne de bateau bus, avec le même ticket de transport, prends aussi les vélos, elle a beaucoup de succès.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Mais nous sommes surtout venus pour voir comment on construisait à Copenhague.

Rénovation de quartiers anciens

Dans le quartier de Vesterbro, l’ilot Hedebygade, construit entre 1850 et 1920 était devenu un ghetto insalubre. Sa rénovation dans les années 2000 mettant en œuvre un ensemble d’actions de développement durable est exemplaire et caractérise bien la façon d'habiter. C’est le président de la copropriété, ici coopérative, qui nous l’a fait visiter. Il regroupe 19 blocs de 5 à 6 étages autour d’un espace collectif avec une maison communautaire. Une mise en œuvre de nombreuses solutions innovantes, isolation façade extérieure, plantes grimpantes, toitures végétalisées, réseau de chaleur urbain basse température, façades en photovoltaïques, échangeur air eau, miroir solaire pour redistribuer la lumière naturelle, lampes basse consommation, puits canadien, tri des déchets, récupération d’eau pluviales, etc…

En plus des résultats mesurés, l’appropriation des espaces par les résidents: fleurs, tables et bancs, est une preuve de réussite. Nous avons souvent retrouvé ce type d'aménagement des intérieurs d'ilot et de l'appropriation par les habitants aussi bien individuellement que collectivement.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Copenhague à la reconquête de son port

Toutes les industries lourdes et les chantiers navals disparus, Copenhague s’est lancé dans le réaménagement de ses ports avec une architecture contemporaine. Les urbanistes de l'agglomération expérimentent, avec les concepteurs et constructeurs, des formes urbaines et les adaptent en fonction des résultats.

Sluseholmen Kanalby est un nouveau quartier résidentiel où, comme à Amsterdam, les ilots sont bordés de canaux incitant les habitants à se déplacer en bateaux. Les ilots sont composés de petits collectifs et de logements individuels superposés. Là aussi les habitants commencent à s'approprier les cours intérieures individuellement et collectivement.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Sydhaven, Le Port Sud

Ce quartier se développe autour de la passerelle, Bryggebroen Bridge, franchissant le canal. Son prolongement n’était pas encore en service quand nous sommes passés. On y trouve de nombreuses résidences dont un ancien silo transformé en logements. Tout le long, les quais sont transformés en plage. Beaucoup de monde ce lundi de pentecôte. La célèbre piscine avec son plongeoir en forme de proue de bateau était aussi comble. Plus loin, des bureaux et anciens entrepôts réhabilités. Sur l’autre rive, la bibliothèque Royale, le Diamant Noir. Ces bibliothèques deviennent les cathédrales du 21ème siècle.

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Orestad Nord

C’est la première station de métro où commence la nouvelle urbanisation. Nous sommes accueillis dans la résidence universitaire Tietgenkollegiet. Un lieu qui donne envie de recommencer des études. C’est le président de l’association des résidents qui nous fait visiter. Superbe bâtiment, en plus des services communs : buanderie, garage à vélo, café et salles communes : bar café, sport, musique, télévision, informatique, chaque groupe de 12 chambres partage une cuisine et un salon!

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Orestad

Autour des 3 dernières stations de métro de Oersted, les nouveaux quartiers qui se réalisent depuis 2000 témoignent d’un pays qui ose des réalisations techniquement et socialement très innovantes, aussi bien pour des logements que des établissements d’enseignement.

Comme ces 2 résidences (que montrent bien la vidéo jointe) de l’agence BIG (Bjarke Ingels Group) : Mountain Dwelling, la Montagne, comporte 80 logements ayant tous un espace privatif extérieur sans vis-à-vis et le 8TALLET avec plus de 450 logements duplex ayant tous un accès extérieur indépendant.

Il faut aussi aller voir ce lycée d’Orestad conçu sur la base d’une pédagogie qui distingue 4 environnements ou zones d’enseignement : l’individu, le groupe sous forme de table ronde, l’équipe pour un enseignement traditionnel et les plénières, l’enseignant est un conseiller passant d’un groupe à l'autre. Une « 5ème zone » pour parler de la technologie. Quel dépaysement pour nos habitudes et débats hexagonaux!

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Il y a encore le quartier du port nord, Nordhaven avec son lot de nouvelles constructions. Le parc Osterbro immenses et très fréquentés.

Un musée du chapeau dans les combles de l’église de la Tour Ronde avec sa rampe circulaire permettait d'acheminer les instruments d'astronomie et bien sûr une visite à la petite sirène ! Voilà une semaine bien remplie et des rencontres passionnantes. Je rentre la tête pleine et mal aux pieds !

Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable
Copenhague mise sur l’économie durable

Partager cet article

Repost 0
Published by La vie à vélo - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Dubost 18/09/2014 11:53

Superbe reportage, Albert, et excellentes photos. Je vois que votre guide avait bien fait els choses sur le København cycliste et contemporain. Nous n'avons passé que 2 jours à CPH cette année car sur un voyage de 9 jours, il y avait des tonnes de choses à voir aussi en Fionie et en Seeland. Mais l'an prochain, après le Jutland, je vais essayer de programmer 3 journées pleines pour CPH. A bientôt.